Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 février 2017

La Princesse et la Reine [Livres]

Afficher l'image d'origine

La Princesse et La reine

En attendant la saison 7 de Game of Thrones en juillet, on patiente comme on peut. On peut créer des hommages sous plusieurs formes (Cf en bas de cet article) ou se plonger tout simplement dans les écrits de George R.R. Martin.

Dangerous Women est un recueil prévu en deux tomes, le premier écrit par des hommes, le second par des femmes.

Ce n'est pas véritablement pour le thème que je me suis intéressé à cet ouvrage, quoique cela aurait très bien pu être le cas, mais bien à un texte en particulier, puisqu'il narre rien moins que la guerre que se livrât les Targaryen entre eux, ses origines et ses conséquences, véritable génocide aux nombreux dommages collatéraux plus connu sous le nom poétique de Danse des Dragons.

Afficher l'image d'origine 

Oubliez Daenerys  et son frère et même les trois dragons symbole de sa puissance. Dans cette nouvelle d'une centaine de pages, on découvre les Targaryen à la veille de leur déclin, mais paradoxalement forts de nombreux membres et alliés et surtout de nombreux dragons aux noms exotiques qui n'en demeurent pas moins redoutables.

 

Si j'ai pu m'épargner le trouble qu'on peut ressentir en découvrant les premiers épisodes de l'illustre série de HBO avec son avalanche de personnages qu'on peine à relier ainsi qu'à situer dans le temps et l'espace, je n'ai pu l'éviter en lisant cette histoire qui noie littéralement le cerveau du lecteur dans une mer de noms propres à chaque page que ce soit celui de personnages ou de lieux importants, secondaires ou anecdotiques. Si vous aimez faire travailler votre mémoire ou si vous en avez besoin (comme moi !) voilà déjà un premier argument pour découvrir cet épisode décisif dans l'historique de l'univers crée par Martin et indispensable de ce fait à tout fan de son oeuvre.

Mais comme pour la série (et à priori les livres aussi), un peu d'acharnement et de concentration et l'on finit par passer au-delà de cette contrainte pour apprécier la qualité même de l'histoire et son aspect délicieusement fatidique.

La nouvelle est écrite comme une sorte de témoignage et Martin appuie astucieusement sur ce parti pris en proposant parfois plusieurs versions à certains évènements, là où l'Histoire et la Légende se rencontrent sans qu'on ne sache plus vraiment ce qui appartient à l'une et à l'autre. 

File:The King who kneltChaseStone.png

L'histoire parlons-en brièvement. Elle évoque la fin d'un règne, celui de Viserys I Targaryen et de sa succession délicate puisque disputée entre ses deux enfants Rhaenyra et Aegon. Evidemment chacun a des partisans, des maisons rangées à sa cause alors connaissant l'esprit de la saga, vous vous doutez bien que cela va déboucher sur un paquet de complots, de trahisons, de meurtres et de batailles épiques.

Afficher l'image d'origine

Et niveau batailles, on est servi. Ne vous attendez pas à de longues descriptions. Martin va à l'essentiel, c'est sobre, concis, mais inspiré comme j'aime lire car l'auteur n'oublie pas pour autant de nous passionner et de titiller notre imagination par le biais de quelques scènes au fort pouvoir d'évocation dont la fulgurance visuelle traverse limpidement notre esprit assoiffé d'illustrations et de mises en scène épiques. Et avec des héros guerroyant à dos de dragons, vous pensez bien que de ce point de vue, on est servi.

Afficher l'image d'origine

Dès lors qu'on commence à visualiser des Targaryens en armure sautant sur leur monture fantastique avec la même routine qu'un chevalier sur son destrier, parfois simplement pour faire passer un message, on frémit, on jubile. Particulièrement avare en dialogues, cette chronique nous catapulte pourtant avec beaucoup d'efficacité dans une autre époque qui fait autant rêver que frémir.

Afficher l'image d'origine

Alors quand les dragons commencent à s'affronter en plein ciel au-dessus des flots, notre imaginaire se libère et se gave allègrement de cette fresque de fantasy pure et dure.

Une deuxième partie se concentre sur le saccage de Port-Réal par la population et sur ceux qui profiteront de la situation pour tourner la situation à leur avantage. Les massacres se suivent avec une effrayante régularité, chaque survivant tentant d'écrire sa propre légende quitte à déformer les faits.

Afficher l'image d'origine

Autre élément appréciable, on réalise à quel point le sort de Cersei se rapproche de celui de Rhaenyra, surtout avec un rejeton adoré prénommé Joffrey. Y a pas de hasard !

Un court-métrage illustrant cette période existe - apparemment intégré en bonus au Blu-Ray de la saison 5 de la série - et peut être visible sur Youtube, hélas en VO non sous-titrée. (cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo)

Afficher l'image d'origine

On sait que HBO prévoit des spin-off à sa série, elle serait bien inspirée de se pencher sur La Princesse et la Reine. Non seulement le contenu serait très différent, mais il complèterait à merveille la vision déjà offerte sous une forme incontestablement plus épique, plus fantasy comme on imagine que se clôturera la série au long des deux années prochaines. Parfait pour faire le lien.

 Afficher l'image d'origine

 Montages

Cersei : The Dark Prophecy

Daenerys and Drogon : Locking my Soul

 Sandor Clegane : It's the world that's awful

 Illustrations

The Hound/Le Limier

Critiques

Game of Thrones Saison 1

Game of Thrones Saison 2

Game of Thrones Saisons 3 & 4

Game of Thrones Saison 5

Game of Thrones Saison 6

Fanfics

Chien !

La Cicatrice

Loin de la Lumière

Les Enfants Maudits

La Nouvelle Peur de Sandor

Le Loup, le Cerf et le Sanglier

Sandor Clegane, l'homme brisé

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire