Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 septembre 2018

Shadow of The Tomb Raider [Jeux Vidéo/Critiques]

https://ips.pepitastore.com/storefront/img/resized/squareenix-store-v2/4629a839a101633f261d6c368fa93a04_620_KR.jpg

La jaquette fait aussi partie des arguments en faveur du titre

Un retour aux sources rafraîchissant

mais une héroïne toujours sacrifiée

Plutôt qu'à la jungle new-yorkaise de Spider-Man, j'ai décidé de succomber aux charmes de la jungle péruvienne de Shadow of the Tomb Raider. Pourquoi cela, alors même que je n'ai pas apprécié l'esprit du reboot/origin story qui faisait de Lara Croft moins une aventurière en devenir qu'une tueuse d'élite à la gâchette facile ?

Et bien parce que pour plusieurs raisons, j'ai senti que le dernier épisode de cette trilogie tendait à renouer avec les anciens épisodes, volontairement ou non.

Déjà les environnements sud-américains et le choix de la culture Maya ne pouvaient que me séduire, moi qui suis très fan de Tomb Raider Underworld.

A ce propos le jeu propose plusieurs skins des premiers jeux de la saga (attention ça peut piquer !), mais hélas pour moi, Underworld ne figure pas dans la liste. Etant plus récent il aurait quand même été plus agréable à l'oeil que les avatars polygonés de miss Croft.

Autre raison, un changement de VF salutaire à mes oreilles (finis les halètements et respirations paniquées) ainsi qu'une difficulté paramétrable sur les trois aspects majeurs de l'aventure : Exploration, Combat et Enigmes.

Ainsi le nostalgique des premiers TR pourra retrouver des sensations perdues d'autant que les tombeaux sont plus nombreux dans cet épisode.

https://www.instant-gaming.com/images/products/2487/screenshot/2487-2.jpg

https://assets.vg247.com/current//2018/06/shadow_of_the_tomb_raider_e3_screen_8-600x338.jpg

https://pmcvariety.files.wordpress.com/2018/08/shadow-of-tomb-raider.png?w=1000&h=563&crop=1

https://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--dvrbsx80--/c_scale,f_auto,fl_progressive,q_80,w_800/b5tgzkc62lkxv8pzi8lc.jpg

https://s.yimg.com/ny/api/res/1.2/WTOrs2H8at42Xp128iSY3Q--~A/YXBwaWQ9aGlnaGxhbmRlcjtzbT0xO3c9NjQ4O2g9NDE1/http://media.zenfs.com/fr-FR/homerun/20minutes.fr/ef478a8eb5365e3cf6bfcae3a76c10ad

https://i1.wp.com/www.techporn.ph/wp-content/uploads/Nvidia-Shadow-Tomb-Raider-E3.jpg?fit=900%2C506&ssl=1

Le début du jeu rassure d'emblée question ambiance. Entre la Fête des Morts dans un village mexicain de nuit et l'exploration d'un temple maya, on entre tout de suite dans le vif du sujet, comme remettre de vieilles pantoufles confortables. Un plaisir qui se poursuit avec une séquence dans la jungle très réussie où les premiers prédateurs font leur apparition.

Sous la houlette de Eidos, studio papa de l'héroïne, le jeu semble vouloir éviter le spectacle facile et gratuit pour se concentrer sur les ingrédients fondateurs du mythe : l'exploration, les énigmes et la culture. Et quand le spectacle est présent, c'est pour servir l'intrigue laquelle surprend quant à ce qu'elle implique pour Lara en terme de responsabilités. On comprend alors mieux le Shadow du titre. Etre pilleur de tombes, cela a des conséquences. Lara va l'apprendre douloureusement. En cela le jeu renvoie de manière troublante au scénario de La Révélation Finale. Une raison supplémentaire de penser à un hommage délibéré des développeurs pour le passé de l'aventurière ou plutôt son futur.

https://d3isma7snj3lcx.cloudfront.net/optim/images/gallery/33/338067/shadow-of-the-tomb-raider-pc-ps4-xone-783319f6.jpg

Points Positifs :

+ La difficulté paramétrable

+ Un savoureux mélange entre l'esprit old-school de la saga et la modernité du gameplay et du level-design. Fusillades et  acolytes en retrait pour laisser la place à cette sensation unique et ô combien grisante d'isolement et de découverte majeure qui a fait l'identité de la saga. Quelques scènes (scriptées) de spéléologie font leur effet !

+ Les environnements sud-américains (la jungle luxuriante, les temples, les villages d'autochtones) et le background lié aux Mayas et aux Incas dont la beauté et l'intérêt encouragent vivement le joueur à poursuivre l'aventure pour découvrir encore plus de secrets cachés aux yeux du monde.

+ Les tombeaux très présents, variés, soignés qui nous plongent dans les rites des civilisations précolombiennes avec ses pièges, ses croyances, son imagerie emblématique. Les ambiances sont à la fois grandioses et inquiétantes à souhait. Un vrai régal pour tout fan de la première heure. Les cryptes, bien que beaucoup moins conséquentes, ajoutent également des lieux très intéressants à explorer et surtout des tenues à débloquer.

+ Les nouvelles techniques de prédatrice de Lara qui diversifient le gameplay et permettent de le personnaliser davantage

+ Des petits cadeaux divers aux fans de la première heure (dont une séquence flashback très réussie !)

 

+/- Un mode photo qui a vraiment sa place dans un tel jeu, mais qui montre assez vite ses limites : caméra trop proche de Lara (à l'instar de celle de Far Cry 5) et selon son action (sur une tyrolienne, en escalade) ne permet pas de tourner à 360°.

http://i.jeuxactus.com/datas/jeux/s/h/shadow-of-the-tomb-raider/xl/shadow-of-the-tomb-raider-5b754da52c67b.jpg

- Mais je suis toute mimi, moi ! La mono-expression enfantine de Lara

Points Négatifs :

- Des bugs de son (voix inaudibles) et de post-synchro

- Une navigation dans les menus qui manque de souplesse et on aurait apprécié d'avoir une galerie digne de ce nom pour admirer nos reliques

- L'attaque surprise d'un prédateur dont Lara garde trop peu de séquelles (Dicaprio est jaloux !), tandis qu'un autre l'épargne sans qu'on comprenne vraiment pourquoi : il sent qu'elle seule peut sauver le monde au bord de la destruction dont elle est à l'origine ? Clin d'oeil à Underworld en mode : on se retrouvera ?

- Toujours des rappels de commandes affichés en gros durant l'exploration, même quand on a désactivé les assistances visuelles, du coup on a la désagréable impression de suivre continuellement un tutoriel

- Une VF plus agréable (finis les halètements poussifs) sans être trop différente de la précédente en terme de sonorité, mais la voix  autant que le visage manquent cruellement d'expressions et de conviction, on ne ressent pas la détermination de Lara, elle parait toujours trop innocente compte tenu de qu'elle sait et de ce qu'elle fait. Sa colère lorsqu'elle est exprimée est trop brève et rend le personnage pathétique au lieu de susciter l'empathie.

Si je le jeu est globalement très réussi de mon point de vue, on ne peut pas en dire autant de Lara qui est très mal incarnée. Cette trilogie a échoué à faire ressentir son évolution de manière cohérente. On la devine, mais l'émotion n'est pas au rendez-vous.

- Beaucoup trop de cinématiques et de communications inutiles avec Jonah qui hachent le jeu, nous coupent dans notre élan, nous privant d'actions immersives, parfois juste pour mettre en scène un déplacement ou le repérage d'un objet pertinent, choses qu'on aurait pu faire soi-même. A trop vouloir jouer la carte cinéma, le jeu oublie d'être ludique et sabote régulièrement l'identification du joueur avec une héroïne qui est solitaire par essence.

Heureusement, une fois le scénario mis entre parenthèses ou terminé, on pourra savourer pleinement l'aventure d'une Lara Croft ne devant compter que sur elle-même, libre de tout script intempestif et d'interférence extérieure.

https://www.geeky-gadgets.com/wp-content/uploads/2018/03/Shadow-of-The-Tomb-Raider.jpg

Commentaires

C'est marrant parce que je vais bientôt commencer de mon coté Rise of the Tomb Raider, le second épisode. J'attendais une bonne baisse de prix. Le Shadow, je m'y attelerais l'année prochaine. Il parait que les tombeaux de ce nouvel épisode sont très bons et beaucoup de joueurs sont contents de retrouver un certain retour aux sources.

Écrit par : Flikvictor | jeudi, 13 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

oui c'est exactement ça, un retour aux sources, j'ai redécouvert ce que c'est de se creuser les méninges et de mourir dans un jeu lol les décors sont somptueux, on est ravi d'y passer un moment, même quand ils ne sont pas très ouverts. Bon jeu à toi !

Sinon j'ai vu que tu étais sur Ghost Recon Wildlands, c'est marrant car justement je comptais m'y remettre bientôt. La map de ce jeu est elle aussi sublime et ça se passe aussi en Amérique du sud. Je suis décidément très fan de ce pays !

Écrit par : Greg Armatory | jeudi, 13 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Surtout que dans Ghost Recon, de la jungle, tu en as beaucoup vers l'est. ^^
La région de Villa Verde est vraiment chouette.

Écrit par : Flikvictor | vendredi, 21 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire