Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 décembre 2016

Game Of Thrones saison 2 [Cinéma/Critiques]

Afficher l'image d'origine 

Un anneau pour les gouverner tous...

Après un début plutôt laborieux (les deux premiers épisodes), la saison 2 de GOT prend son envol et avec elle les personnages et leur destinée. 

Afficher l'image d'origine

Robb devient le Roi du Nord et affronte l'armée de Tywin, au passage il fera la connaissance de Talisa. Leur idylle va sceller leur destin ainsi que celui des Stark et du Nord (voir saison 4). Le manque de moyens nous prive de grandioses batailles, même si cela se comprend, on aurait aimé au moins pouvoir assister aux prouesses guerrières de Robb ne serait-ce que par l'entremise d'un duel.

Afficher l'image d'origine

Même déception du côté de Jaime qui se fait capturer deux fois sans qu'on ait le loisir de voir comment. Connaissant sa fougue c'est encore plus regrettable. Dans GOT, les combats en disent généralement beaucoup sur les personnages au même titre que les dialogues. On se consolera en savourant ses échanges avec Brienne de Torth.

Afficher l'image d'origine

Theon Greyjoy est un personnage particulièrement attachant et intéressant de par les dilemmes moraux qui l'habitent constamment. Déchiré entre son attachement aux Stark et le désir de retrouver sa place au sein de sa famille, il va faire un choix crucial qu'il n'assumera jamais complètement et qui l'obligera à devenir le parfait opposé de lui-même : un être abject, cruel, son égo démesuré l'aidant bien en cela.

Afficher l'image d'origine

Autre défaut de cette saison qui va se faire ressentir sur le long terme, le passé sous silence du trio Stannis/Melissandre/Davos qui leur ôte beaucoup de profondeur et nous empêche de comprendre vraiment leurs motivations et leur dépendance mutuelle.

Afficher l'image d'origine

C'est dans l'épisode 9 que le thème des Pluies de Castamere se fait entendre pour la première fois sous forme d'un chant a capella entonné par les soldats de Port-Réal avec en tête l'irrésistible Bronn...

Afficher l'image d'origine

...qui évitera de justesse un duel à mort avec notre cher Limier. Ce dernier va ajouter beaucoup de nuance et d'intérêt à son personnage par l'entremise de Sansa qui commettra par trois fois l'erreur de rester  dans la Capitale alors qu'on lui propose de rejoindre sa famille (quand on est con...). Le Limier va s'illustrer de manière pour le moins tranchante lors de la bataille de la Nera avant de devoir faire face à sa plus grande peur, ce qui l'obligera à quitter le service du Roi d'une manière peu protocolaire, mais fidèle à sa personne. Le Limier me passionne que ce soit par son caractère très ambigu ou son physique (un oeil de chien battu accidentel qui vient rappeler toute sa souffrance, un autre de chien enragé qui ne demande qu'à mordre) et son parcours dans la série représente pour moi un sans-faute qui le valorise d'autant plus.

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Malgré la popularité de la série, les produits dérivés de qualité sont rares comme les figurines, (les vraies pas ces maudites Pop !!!), mais il en existe une de Sandor qui est juste incroyable !

Afficher l'image d'origine

De son côté, Arya va faire deux recnontres de taille qui vont l'aider à s'affirmer. Tout d'abord celle de Tywin qui va quelque peu s'attacher à elle, voyant en elle l'enfant idéal (un mix de Cersei, Tyrion et Jaime ?) ce qui donne lieu à des échanges très intéressants, le vieux lion révélant une part inconnue de sa personnalité, une sorte de tendresse paternelle, qu'on ne reverra d'ailleurs jamais plus.

Afficher l'image d'origine

Dans le même temps elle croise la route du très mystérieux Jaqen H'gar, le sans visage, qui la récompensera d'une curieuse façon pour l'avoir délivré, réduisant sa Kill List.

Afficher l'image d'origine

L'épisode 9 se termine en apothéose avec l'emploi du feu Grégeois (et non Greyjoy !) sur la flotte de Stannis. Une bataille spectaculaire sur mer, puis sur terre qui compense toutes celles qui nous sont passées sou le nez. Un défi logistique énorme (le making of est recommandé !) magistralement relevé par Neil Marshal (qui a également officié sur les séries Constantine et Westworld), réalisateur connu pour ses oeuvres fantastiques (The Descent, Doomsday) et qui dirigera également la bataille du Mur de la saison 4.

Afficher l'image d'origine

Fin stratège, Tyrion décime une grosse partie de l'armée de Stannis, mais ne peut empêcher une grave blessure au visage malgré l'aide de Pod, son fidèle écuyer qui lui sauve carrément la vie. Tywin arrive en grand sauveur et met un terme expéditif à la bataille. Son entrée dans la salle du trône pour recevoir officiellement le titre de Main du Roi restera dans les an(n)ales (mais pas dans celles de son cheval !)

Afficher l'image d'origine

Malgré ses exploits, Tyrion va se retrouver rétrogradé et perdre la confiance de Shae en l'obligeant à rester à Port-Réal alors qu'elle ne demande qu'à partir, même si rien ne transparaît à la surface. Cela peut expliquer le fait qu'elle le trahisse par la suite, elle-même s'étant sans doute sentie trahie suite à cette décision et au mariage de Tyrion et de Sansa dont elle était la servante.

Afficher l'image d'origine

La saison se clôt efficacement sur Daenerys qui déjoue un complot visant à capturer ses dragons. Non seulement elle les récupère, mais elle leur permet en outre de faire feu pour la première fois et se délivre d'une naïveté qui aurait pu lui coûter cher. Désormais, ceux qui la défieront en seront pour leurs frais !

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Pour l'absence de combats, ça ne gêne pas plus que ça l'axe narratif, mais j'avoue que ça nous prive du côté spectaculaire des affrontements. Cela dit, en ayant vu le making-of de la bataille de la Néra, je comprends le choix des scénaristes de réserver le gros de leur budget pour cette scène cruciale. Je pense que les moyens ont un peu augmenté depuis la saison 3, on voit beaucoup plus de choses qui sortent de l'ordinaire, et la présence des dragons aide un peu à l'ambiance magique.

J'avais beaucoup aimé la relation Tywin/Arya dès le premier visionnage, on entrevoit chez lui le père qu'il aurait pu être. Je pense qu'il tolère plus les erreurs d'Arya, étant donné qu'elle n'a aucun rang à honorer et qu'elle n'est pas une Lannister. La crainte de Tywin a toujours été que son nom soit sali, et il ne s'est pas trop abandonné à sa fibre paternelle du coup (enfin, c'est comme ça que je le vois). Par contre, j'ai eu besoin d'un deuxième visionnage pour m'attacher à Theon, je me disais qu'il méritait un peu tout ce qui lui arrivait, mais avec le recul on se rend compte que ce n'est pas aussi simple. J'espère que dans la saison 5, son personnage retrouvera une utilité dans l'intrigue. Sinon, très déçue par l'arc de Stannis, on ne comprend que peu de choses sur lui, ce qui ne permet pas de s'intéresser suffisamment à ce qu'il fabrique. Ses projets ne sont pas clairs, son passé inexistant, et ses liens avec Davos et Melisandre semblent sortir de nulle part. J'aurais vraiment aimé qu'ils soient un peu plus fidèles aux bouquins pour le coup, ces personnages ont l'air vraiment intéressants (rien que pour ça, ça me motive encore plus de découvrir les romans). Et je m'aperçois que Daenerys m'a définitivement mieux plu dans les deux premières saisons.

En saison 5, j'espère en voir davantage sur Brienne et Jaime, c'est la première fois que je shippe dans une série et que la formation d'un couple ne me ferait pas râler. J'attends aussi beaucoup du côté de Sansa, j'ai l'impression que sa rébellion, c'est un peu du flan. Pour moi, ça vient de toute façon beaucoup trop tard.

Écrit par : Elo | dimanche, 11 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

oui il y a des choses qui manquent et des choses qui tardent à venir, les failles sur certains personnages sont d'autant plus évidentes que les autres sont très soignés, pas très équitable tout ça alors qu'ils sont tous potentiellement intéressants et attachants !

Écrit par : Greg Armatory | dimanche, 11 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire