Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 14 novembre 2016

Game Of Thrones [Cinéma/Séries]

Afficher l'image d'origine

L'explosion des séries a sans doute surpris même ceux qui prévoyaient leur succès. Impossible de les ignorer même quand on s'en détache comme moi.

Parmi beaucoup de noms trois sont revenus plus particulièrement : Breaking Bad, Walking Dead et Game Of Thrones, trois séries plébiscitées avant tout pour leur narration et la profondeur de leurs personnages. De bonnes raisons qui pouvaient me séduire, seulement moi les séries à rallonge je peux pas, trop habitué aux codes et au rythme du cinéma. Et puis je préfère toujours découvrir les choses à ma façon, au moment que je trouve opportun. Pour les deux premières, ce moment n'est pas encore venu. Pour la troisième, il semblerait que cela soit le cas.

Afficher l'image d'origine

Une image de beauté et de sérénité, valeurs rares dans la série que j'ai donc choisi à dessein

Ma femme s'est assez rapidement passionnée pour cette série dès lors qu'elle a commencé à la visionner et son enthousiasme communicatif m'a rendu curieux au point qu'elle a pris l'habitude de me résumer les épisodes, l'évolution de l'histoire (des histoires devrais-je dire) et des protagonistes.

De fil en aiguille, je m'y suis intéressé d'une manière passive en questionnant, en m'interrogeant, en visionnant ici et là des extraits emblématiques, en comparant VO et VF (certaines voix trop caricaturales et au secours les changements de noms !) et quelques épisodes vus en entier. Bref, des petites choses par ci par là, un intérêt décousu, irrégulier, mais certain, une manière toute personnelle de m'approprier cette série sur le long terme et qui m'a permis de passer outre les obstacles pouvant me décourager totalement (durée des épisodes, dialogues conséquents, scènes de cul inutiles, violence manifeste, nombreux personnages et noms à mémoriser).

Attention, ça va spoiler !!!

Afficher l'image d'origine

Tu es sympa Robb, mais qu'est-ce que tu espérais en revenant quémander de l'aide auprès de la famille dont tu as refusé d'épouser l'une des (nombreuses) filles ? La naïveté : un trait de caractère cher aux Stark qui leur coûte très cher surtout quand ils n'en tirent aucune leçon.

Ce weekend a été décisif. Saison 3 Episode 9. Les Noces Pourpres, un évènement dont j'avais entendu parler à plusieurs reprises et qui annonçait un changement majeur, un tournant décisif dans la série. Mais je n'imaginais pas que ce changement allait également être décisif dans mon intérêt pour la série elle-même.

Afficher l'image d'origine

La tension de cette scène, sa violence m'a stupéfait. Je l'ai pourtant vu venir progressivement, mais sa réussite vient du fait que même un tant soi peu préparé, on reste abasourdi alors que le générique (silencieux c'est encore plus percutant) a cessé de défiler.

La fermeture des portes, les premières notes de "The Rains of Castarmere", l'hymne des Lannister dont j'avais rendu un vibrant hommage quelques jours plus tôt (voire en fin d'article), me donnaient déjà le frisson : ça y est j'étais happé, je savais qu'il allait se passer quelque chose de funeste, de viscéral, de terriblement définitif sans pour autant en mesurer l'impact sur le futur de la série comme sur moi.

Afficher l'image d'origine

Je l'aimais bien Catelyn. Elle avait elle aussi ses faiblesses, mais le fait de les avoir avoué à Jaime et de les justifier par l'amour de ses enfants aidaient à la comprendre et à lui pardonner. Et puis elle donnait une belle image de mère et de femme. Digne jusqu'au bout.

Et le résultat a été ans appel. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu des héros mourir et qui plus est mourir de manière aussi violente comme de simples figurants. C'est bouleversant et grisant à la fois de voir qu'un auteur peut autant privilégier sa narration générale au détriment de l'affect de son lectorat.

Enfin tout ça pour dire que je n'avais dès lors plus qu'une hâte c'est voir la suite.

Sans être aussi marquant, l'épisode 10 a cultivé mon engouement avec notamment le binôme Aria/Le Limier. Une Arya qui apparaît comme le dernier espoir pour les Stark de redorer le blason de la famille, de remplacer cette candeur qui n'a pas sa place en ce monde fourbe et impitoyable par une volonté de fer, une rage au coeur. A condition qu'elle soit équilibrée avec juste ce qu'il faut de droiture d'esprit.

Afficher l'image d'origine

J'aime beaucoup l'image de ce duo improbable, de cette relation mentor-élève, père-fille qui l'est sans l'être. Même si on se réjouit de futurs échanges et péripéties avec les deux compères, on a hâte que Arya se distingue en solo et devienne une combattante aguerrie...avec une épée digne de ce nom.

Ca tombe bien l'épisode 1 de la saison 4 confirme cet espoir avec une séquence dans une taverne savoureuse à souhait. La tension croissante entre Le Limier et le Lannister, l'intervention d'Arya avec une mise à mort soignée par une réplique bien choisie. Et un baptême de sang pour Aiguille. Deux victimes au compteur, Arya démontre qu'elle a déjà tout d'une grande guerrière. Mais un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Afficher l'image d'origine

Daenerys aime soigner ses entrées avec moult titres pompeux, escortée de son imposante armée et bien sûr de ses trois fidèles dragons. Mais un jour ou l'autre le sentiment de supériorité se paiera. Et ce n'est pas Joffrey qui me contredira.

Ce qui est une transition parfaite pour parler de Daenerys qui a commencé depuis un moment à semer les cadavres derrière elle. Libérer des esclaves et les mettre au service de sa vengeance, de son désir de souveraineté absolue n'excuse pas tous les débordements. Les dragons ont grandi et les voir se rebiffer quelque peu vient lui rappeler à temps que tout pouvoir à son revers. Attention au retour de flammes, chère Khaleesi, Mère des Dragons, etc...

Afficher l'image d'origine

Je vantais les mérites d'Arya, mais il ne faut évidemment pas oublier le jeune Bran, qui bien qu'infirme est loin d'être impotent. Ses pouvoirs daignent enfin se réveiller et ses rêves nébuleux commencent à prendre plus de sens. Le corbeau à trois yeux ne devrait plus être très loin, du moins on l'espère. Ce serait dommage de retomber dans un long périple monotone comme dans le passé après cela.

Afficher l'image d'origine

Et puis vient un autre évènement très attendu : Le Lion et La Rose autrement dit le mariage de Joffrey avec Margaery (et non pas Marjorie, maudite VF ! Pourquoi pas Marguerite, pendant que vous y êtes !!!). Autre moment très intense où le jeune roi profite des festivités et de son sentiment d'invulnérabilité pour se moquer de Tyrion de toutes les façons jusqu'à le forcer à la soumission. Margaery use de son influence et de son indéfectible bonté pour détourner l'attention au bon moment, mais cela n'empêchera pas le cruel Joffrey de goûter enfin à une mort douloureuse.

Afficher l'image d'origine

Margaery ou l'art d'être trop polie pour être honnête. Un personnage qui prend tout son temps pour se révéler et qu'on ne peut s'empêcher d'impliquer dans la mort de Joffrey tant elle a à y gagner, même si évidemment elle n'est pas la seule.

Afficher l'image d'origine

Autre duo appréciable : Jaime/Brienne, qui vont tous les deux ressortir métamorphosés de leur périple. En revenant parmi les siens, le premier va rejoindre son frère Tyrion sur le banc des bannis. Forcément avec une main en moins et une idylle soupçonnée il ne va pas se retrouver dans les petits papiers de son père Tywin ni dans les bras de Cersei, sa soeur de couche.

La seconde va tenter tant bien que mal de se conformer aux us et coutumes de la Capitale, mais bon on a hâte de la voir revêtir l'armure et de retrouver un certain punch. Parce qu'après une danse peu crédible avec un ours et une pudeur soudain disparue lors d'un dialogue au bain, cette héroïne singulière a quelque peu perdu de sa superbe.

Afficher l'image d'origine

On se demande bien comment Cersei va assouvir sa vengeance maintenant qu'elle a tout perdu. A moins qu'elle soit pour quelque chose dans la mort de son petit protégé... Dans GOT, tout est possible !

Afficher l'image d'origine

Ecrire pour exister, le nouvel adage de Tywin qui trempe sa plume pour mieux tisser sa toile dans Westeros.  La saison 4 s'ouvre sur une séquence mémorable lors de laquelle le vieux lion détruit l'épée emblématique de Ned Stark pour forger deux lames qu'il offrira respectivement à Jaime et Joffrey lequel n'en usera que pour détruire le précieux ouvrage offert par Tyrion et découper la tourte aux pigeons de son mariage avant de succomber.

Afficher l'image d'origine

Un bref passage pour Ned qui annonçait très tôt les vices et vertus de sa famille : bonté, honneur, mais aussi et surtout une déplorable manie d'être transparent aux yeux de ses ennemis. Bah oui, parce que révéler son petit secret à Cersei, c'est quand même pas bien malin surtout s''il n'y a aucun réel chantage derrière ! De se fourrer dans la gueule du loup pour un Stark, c'est quand même un sacré paradoxe, mais c'est pourtant leur spécialité.

Afficher l'image d'origine

Bouh, pourquoi vous m'aimez pas, moi je suis gentil, je sais bien ! Bah, non, Jon Snow, tu ne sais rien !

Et on termine en beauté avec le pire de tous, j'ai nommé Jon Snow l'insupportable ! En vérité il y a à la fois beaucoup et pas grand chose à dire sur ce personnage qui vole vraiment sa popularité et sa valorisation sur les affiches promotionnelles. Indécis au possible, inexpressif aussi, mais le pire étant qu'il se relève de tous les maux sans sourciller contrairement aux autres. C'est ainsi qu'après trois flèches, un long trajet à cheval sans aucun soin, l'aveu de sa désertion et de son alliance avec les Sauvageons (Ne dis pas que tu as couché avec, ne dis pas que tu as couché avec, ne dis pas qu... putain il l'a dit, ce con !!!) et un jury réputé inflexible, il s'en sort avec tous les honneurs comme le héros ultime que les producteurs se font un tort de nous vendre. Peine perdue ! Non seulement ce n'est pas crédible, mais ça décrédibilise toute la série. Un soi-disant héros avec si peu de charisme et de suite dans les idées quand d'autres éclatent à l'écran par leur sagacité et leurs conflits intérieurs (au hasard Tyrion), c'est juste incompréhensible. Qu'il meurt donc, le bougre, il aura au moins la décence de laisser la place à quelqu'un qui a un réel intérêt. Pas de bol, c'est visiblement pas au programme !

Afficher l'image d'origine

Peter Dicklage est le seul acteur de la série à avoir remporté une récompense pour son interprétation, ô combien méritée, mais les autres ne déméritent nullement (on pense à Jack Gleeson, l'interprète de Joffrey) à part donc Kit Harigton (Jon Snow).

Afficher l'image d'origine

Allez Sansa, réveille toi, cesse de faire ta Stark, prouve-nous que toi aussi tu as l'étoffe d'une vraie héroïne comme ta soeur ! On y croit ! En tout cas sa relation avec Tyrion qui paraissait n'aboutir nulle part prend une tournure plutôt appréciable.L'actrice Sophie Turner s'est également fait remarquer dans X-Men Apocalypse dans le rôle de Jean Grey.

 BONUS

Un petit montage perso associant le magnifique thème "The Rains of Castarmere" à une scène emblématique de Game Of Thrones. Dédié à ma fleur, qui suit la série avec beaucoup de passion tout en me la rendant accessible ! 

Saison 4 : un petit bilan

Décidément, je me suis mis à la série au bon moment. Des Noces Pourpres jusqu'à l'ultime épisode de la saison 4, on a droit à une montée en puissance épique et émotionnelle.

Les points forts : l'assassinat de Joffrey, la fuite de Sansa avec Petyr qui s'ensuit, Les malheurs de Tyrion - coupable idéal - qui aura au moins l'occasion de voir qui sont enfin ses vrais amis (autant dire qu'il n'y en aura pas beaucoup) par l'entremise d'un procès mémorable suivi d'un duel Oberyn/La Montagne tout aussi marquant de par sa tension et son issue.

Afficher l'image d'origine

Autre qualité : l'évolution d'Arya aux côtés d'un Limier bourru à souhait, mais finalement très attachant malgré sa moralité très discutable. J'espérais voir une rencontre (probable) de ce duo avec le tandem Brienne/Pod et j'ai eu le plaisir d'être exaucé. Hélas, je n'avais pas imaginé que cela se terminerait en conflit ouvert. J'étais donc complètement impliqué émotionnellement dans le duel Brienne/Sandor, ces deux personnages m'ayant séduit je ne voulais de prime abord voir aucun des deux périr de la main de l'autre. Mais il fallait se rende à l'évidence, il fallait un vainqueur et un vaincu. J'ai donc fini par souhaiter la victoire de Brienne dont la moralité était plus indiscutable. J'ai particulièrement aimé la réaction d'Arya face à l'agonie de son compagnon de route puisqu'elle exprime à merveille son changement de personnalité auquel le Limier n'est justement pas innocent. Son départ en mer pour Bravos clôt à merveille cette saison. Arya est l'un de mes personnages favoris avec Brienne et Tyrion et je me réjouis de découvrir ses prochaines aventures.

 Oathkeeper, Brienne's sword given to her by Jaime:

Je trouverais génial que plus tard la jeune Stark vienne en possession de l'épée de Brienne étant donné qu'elle a été forgée à partir de l'épée de son père. Ce ne serait que justice qu'elle vienne à trancher avec cette lame quelques têtes de Lannister, non ?

Afficher l'image d'origine

Rose Leslie s'est illustrée en tant que magicienne dans Le dernier Chasseur de Sorcières aux côté de Vin Diesel.

Afficher l'image d'origine

Du côté du mur, c'est très partagé, la faute en particulier à Jon Snow pour changer même si déjà j'ai mieux compris pourquoi La Garde de Nuit s'était montrée aussi clémente dans son jugement étant donné que sa traîtrise avait été planifiée, à l'exception de son idylle avec Ygritte. Ygritte qui a eu droit à quelques moment de bravoure, arc en main, mais qui aurait mérité une mort un peu moins stupide, puisqu'elle se fige en revoyant Jon Snow lequel ne trouve rien de mieux à faire qu'arborer son expression préférée d'ahuri mâtinée d'amoureux transi (bah oui après tout, trois flèches, c'est pas la mort !)

Les Skaals de Skyrim ont un air de ressemblance avec les Sauvageons de GOT

Afficher l'image d'origine

Heureusement la bataille est plutôt réussie dans son ensemble avec en prime la présence de géants et de mammouths (Skyrim en live !), mais pourquoi a-t-il fallu nous priver du combat entre le géant et les gardes du souterrain qui aurait pu être aussi dantesque que la scène du troll dans les Mines de la Moria ?!!

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Du côté de Bran, contrairement à la majorité, j'ai beaucoup aimé le combat avec les squelettes que j'ai trouvé surprenant et très bien mis en scène.

Pour les points noirs, cette saison 4 n'évite pas les plans cul/seins totalement gratuits ainsi que les scènes WTF comme celle où Jon Snow s'invite tranquillement dans la tente du chef des Sauvageons juste après la bataille. Mais la meilleure étant celle où la soeur de Theon bat en retraite alors que Ramsay Snow, torse nu, menace de libérer ses chiens. Elle avait largement le temps de lui foutre sa hache dans la tête et c'est pas comme si elle avait pu assommer son frère pour l'emmener tranquillement au lieu de le laisser paniquer et avertir les autres. Un plan et un périple menés par une combattante déterminée qui foire en deux secondes. Pathétique !

Ceci dit, bien heureusement, les points forts l'emportent sur les points faibles. La saison 5 promet un tournant décisif sur quasiment tous les axes narratifs. On se réjouit à condition bien sûr que l'équilibre soit conservé, ce qui n'est pas garanti quand on veut séduire tous les publics.

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Je suis contente d'avoir enfin réussi à t'embarquer dans l'aventure ! Personnellement, je me fais doucement à la VF, même si je regarderai sans doute la série une deuxième fois en VOSTFR pour me faire une idée (je dois cependant admettre que la voix de Petyr Baelish est meilleure en VF, étrangement, ça fait moins caricatural).

Je n'ai pas été vraiment choquée par les Noces Pourpres dans l'épisode 9, sans doute parce que j'ai vu bien plus frappant en matière de meurtres dans d'autres séries, et c'est loin d'être la scène de GoT qui m'a le plus choquée. Néanmoins, je l'ai trouvée intense, mais aussi bienvenue : je n'aurais pas pu rester attentive aux plans idiots de Robb une saison de plus. C'est un personnage que j'aimais plutôt bien au début, mais petit à petit les scénaristes l'ont rendu faiblard et un peu transparent, il n'avait plus du tout le même prestige sur la fin (choix délibéré pour qu'on le regrette un peu moins ?). De mon côté, j'aimais aussi bien Catelyn, qui a toujours été une louve pour ses enfants (en attestent par exemple sa résignation face au mariage de son fils, qu'elle finira par accepter par amour pour lui, ou encore son choix de faire libérer Jaime pour revoir ses filles). Elle est complètement dépassée par les mécaniques de la guerre, ce qui donne un peu d'humanité à son personnage : elle est authentique et ne sera calculatrice à aucun moment, tout en donnant toujours cette image de femme forte. Quant à Jon Snow et son interprète, no comment, on en a déjà parlé, j'aimerais bien qu'il se fasse bouffer par les sauvageons et qu'on en parle plus (mais après avoir vu qu'il figurait encore au casting de la saison 6, je n'ai pas vraiment d'espoir). Sansa est aussi un peu soûlante, j'ai hâte qu'elle devienne véritablement la clé du Nord, comme certains le disent (le prédire c'est bien, agir c'est mieux).

Contrairement à toi, le fait que Cersei soit pour quelque chose dans la mort de Joffrey ne m'a traversé l'esprit à aucun moment. Tyrion et Tywin, pourquoi pas, mais Cersei ? Qui de son propre aveu n'a tenu à la vie que pour ses enfants ? Qui était prête à tuer son plus jeune fils et à se suicider après, pour éviter à celui-ci de voir les horreurs de la guerre ? Autant elle a beaucoup de défauts, autant on ne peut pas lui enlever ses qualités de mère (elle n'a pas tellement assuré niveau éducation, mais c'est une mère poule, c'est indéniable).

Voilà, pour le reste, j'espère vivement revoir Brienne et en apprendre plus sur les pouvoirs de Bran, Margaery et sa grand-mère Olenna sont parfaites, et je souhaite retrouver le Jaime que j'avais trouvé attachant dans les saisons 2 et 3. Quant à Tyrion, je sais que ce sera génial comme d'habitude, en espérant qu'il se défasse vite de cette mauvaise passe. C'est l'un des personnages les plus émouvants que j'ai pu voir, toutes séries confondues.

Écrit par : Elo | lundi, 14 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire