Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 janvier 2017

Game of Thrones Saison 6 [Cinéma/Critiques]

Afficher l'image d'origine

Game of Thrones Saison 6

Ultime saison pour l'instant, en attendant le mois de juin (oui c'est encore loin !), la saison 6 de GOT annonçait un lourd programme qu'elle parvient à honorer avec brio. Un objectif ambitieux atteint grâce à des enjeux mieux dessinés et des moyens plus conséquents, ce qui ne l'empêche pas de nous surprendre à plusieurs reprises de bien belle façon même si cela se fait par l'entremise de nombreuses ellipses d'une durée inconnue.

Cette sixième saison accélère en effet considérablement la narration. C'est heureux d'un certain point de vue car on a longtemps attendu que certaines situations se résolvent, mais la contrepartie c'est qu'on a tellement été habitué à ce que tout soit décortiqué qu'on a l'impression que tout est beaucoup plus expéditif. Pour ce qui est par exemple des tractations entre Varys et Dorne, sa seule présence auprès de la veuve d'Oberyn suffit à expliciter les futures alliances alors qu'auparavant cela aurait pris la forme de nombreux argumentaires. 

En tout les cas, on peut signaler un fort quota de disparations et de réapparitions de personnages à une vitesse jamais égalée.

Afficher l'image d'origine

Jon Snow (oui c'est bien lui) alias The Warrior, qui détruit le principe même de la série à savoir que les protagonistes les plus importants nous paraissent tous mortels.

Dans le club fermé des miraculés, on commence évidemment par Jon Snow. J'avais dit précédemment combien la mise en scène de sa mort aurait été une belle fin pour ce personnage qui avait su redorer son blason grâce à son soutien aux sauvageons. Hélas, les fans en ont décidément autrement. Outre donc cette résurrection forcée, Jon Snow, ou plutôt son interprète Kit Harrington, nous gratifie d'une piètre performance, qui fait plus que friser le ridicule au moment où il songe à pleurer sur son sort, mais se souvenant (sans doute) que son jeu est des plus limités, préfère s'en abstenir.

Heureusement, ses retrouvailles avec Sansa et ce qui va suivre va nous faire oublier quelque peu cette déconvenue.

Afficher l'image d'origine

Le dernier Géant va s'illustrer de bien belle façon lors de cette bataille décisive

L'épisode 9 qui met en scène La Bataille des Bâtards est un véritable morceau de bravoure qui peut se targuer de faire aussi bien voire mieux que ce qu'on a pu voir au cinéma en matière de chorégraphie martiale, d'intensité dramatique et de violence, quelque part entre Braveheart et 300. Le choix de focaliser l'action sur Jon Snow pour un plan séquence hyper immersif est une excellente idée qui nous permet d'être au coeur de la bataille comme rarement on a pu en avoir l'occasion. Le savant mélange entre cascades réelles et numériques est époustouflant et lorsqu'on connait les conditions de tournage (terrain boueux qu'il a fallu redessiner), on est d'autant plus admiratif du résultat.

Afficher l'image d'origine

Pas de duel digne de ce nom pour clore la bataille, mais c'est peut-être aussi bien car cela nous épargne un combat interminable où Ramsay aurait redoublé de sourires sadiques. En compensation il va connaître une mort digne de lui, en étant mangé par les chiens de chasse affamés par ses soins.

Puisque je parle de chiens, la transition est toute trouvée pour parler du retour de Sandor Clegane alias Le Limier. Je m'attendais à le revoir puisque j'avais vu malgré moi une photo où il apparaissait fagoté comme un paysan. Pour ce qui est de savoir si cela m'a plu, malgré l'attachement que j'ai pour cet anti-héros, c'est plus difficile à dire.

Afficher l'image d'origine

Le Dieu de la Lumière n'en a visiblement pas fini avec Sandor et lui réserve peut-être une place de choix dans la Bataille Finale. 

J'avoue être un peu perplexe par ce choix. J'avais beaucoup apprécié sa fin et l'attitude de Arya à son encontre, mais tout est remis en question du coup, le ton versant plus dans le bon sentiment que dans le côté sombre et désespéré. Je suis donc à la fois content de le revoir, mais déçu de cette facilité, Sandor s'étant remis drôlement bien de ses blessures (un miraculé de plus !). Sans doute a-t-il été "ressuscité" lui aussi pour faciliter la narration et l'empathie des fidèles en reprenant le rôle d'un autre personnage  issu des livres, mais absent jusqu'alors de la série comme ce fut le cas pour Brienne qui protège Sansa alors qu'à l'origine c'est le spectre de Catlyn qui s'en charge tout comme c'est elle également qui se venge des assassins des Stark. Rôle qui a échu à sa plus jeune fille, comme on le sait.

 Afficher l'image d'origine

Miraculée, Arya l'est elle-même à sa façon puisque malgré plusieurs coup de poignard dans le ventre, elle parvient à survivre, à éliminer l'associée zélée (c'est le moins qu'on puisse dire) de Jaqen pour finir par rayer Walder Frey sur sa liste, là encore d'une façon originale qui en dit long sur son tempérament de tueuse.

J'ai beaucoup apprécié l'exploitation de sa cécité passée et le fait qu'au final sa formation de sans-visage n'ait été pour elle qu'un moyen d'arriver à ses propres fins. Cela exprime encore mieux son courage, sa patience et sa ténacité.

Afficher l'image d'origine

Accompagné de Varys, Tyrion s'adapte comme il peut à Meereen. Sa gouaille légendaire ne sera pas de trop pour supporter le décalage (et pas qu'horaire). Conseiller de Daenerys, il s'efforce de maintenir un climat favorable en son absence. Elle ne lui tiendra pas trop rigueur de ses erreurs puisqu'elle le nommera Main de la Reine à son retour, avec une émotion réciproque.

Afficher l'image d'origine

Une alliance pour le moins surprenante. Les Greyjoy honoreront-ils leur promesse de cesser toute activité de saccage et de vol comme ils l'ont toujours fait ? On peut compter sur Drogon pour le leur rappeler ! Drogon qui nous gratifie d'un plan sublime au-dessus des flots et surtout d'une véritable armada pour conclure cette saison 6 en beauté.

Sansa et Theon ne restent pas longtemps côte à côte, mais forts de leur expérience, ils vont pouvoir chacun s'accomplir dans leur rôle respectif.

Theon soutient sa soeur en ce qui concerne le règne des Iles de Fer, ce qui les amène à mettre les voiles vers Meereen, puis à mettre le cap sur Westeros pour le compte de la probable future Reine des 7 couronnes.

Afficher l'image d'origine

Sansa apparaît enfin comme on rêvait de la voir depuis très longtemps. La naïveté et la soumission qui la caractérisaient s'effacent pour faire place à une hargne et une clairvoyance qui n'épargnent personne à commencer par Petyr Belish (et non pas Péteur, n'est-ce pas Robyn ?)

Afficher l'image d'origine

Si excepté en fin de saison 4, j'ai ressenti peu d'intérêt sur la destinée de Bran, son retour dans la saison 6 a radicalement modifié ma perception.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Si j'ai bien songé à un moment donné que Hodor n'était peut-être pas le nom de ce gentil colosse (alias les jambes de Bran) et qu'il avait pu perdre l'usage de la parole comme ses facultés mentales suite à un traumatisme, j'étais loin de me douter de la vérité à son sujet. La découverte de son passé m'a procuré une belle émotion tant elle fait voir la série entière sous un nouveau jour, ajoutant une couche narrative supplémentaire, une profondeur et pas des moindres.

Afficher l'image d'origine

Quand la jeunesse de Ned Stark nous livre la genèse d'un autre personnage emblématique. Je n''avais pas dit que ce bon vieux Ned me paraissait trop vertueux pour tromper sa chère Catlyn ?

La capacité de Bran à explorer le passé nous vaut également dans le dernière épisode une autre révélation importante quant à la nature de Jon Snow qui a de quoi lancer pas mal de débats sur le destin de ce personnage. 

Afficher l'image d'origine

Autre miraculé : Tonton Benjen, qui évite de justesse de grossir les rangs des Marcheurs grâce à l'intervention des Enfants de la Forêt, Benjen qui sauve lui-même in extremis Bran et Meera des Marcheurs. On apprend d'ailleurs l'origine des mort-vivants via un souvenir de Bran qui décidément nous aura beaucoup gâté.

Afficher l'image d'origine

Davos aussi exprime enfin son ressenti réel vis à vis des pratiques de Melissandre, mais il aura fallu pour cela le sacrifice de la fille de Stannis auquel il était très attaché comme il l'avoue lui-même. La Sorcière Rouge qui a perdu de son influence et de sa confiance en elle depuis sa déconvenue avec Stannis et ce, malgré la résurrection de Jon. Ce dernier, conscient qu'il lui doit en partie d'avoir récupéré Winterfell, se contentera de la bannir du Nord en guise de condamnation.

Afficher l'image d'origine

Melissandre ou l'art de tromper son monde puisque sa véritable nature - aussi surprenante que répugnante - atteste d'un lien particulier avec des forces réellement surnaturelles.

Afficher l'image d'origine

Comme je suis un gros geek et que je l'assume, la tour de Villevieille m'a fait penser à la Tour de l'Or Blanc de la Cité Impériale dans le jeu vidéo Oblivion, pas véritablement dans la forme, mais dans l'importance qu'elle représente pour tout érudit confirmé ou en devenir.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine 

De son côté Samwell va également s'émanciper pour vivre ses rêves jusqu'au bout en devenant Mestre et en restant aux côtés de Vère qui est pourtant interdite de séjour dans la tour. Ca risque donc de ne pas être simple. En tout cas, il y a fort à parier qu'il reviendra vers le Nord puisqu'il est l'heureux possesseur d'une épée en acier Valyrien comme celle de Jon Snow. A moins que ce ne soit les marcheurs Blancs qui arrivent jusqu'à lui...

Afficher l'image d'origine

La Montagne - un énième miraculé - devient une sorte de Chien pour Cersei. Si le retour du frère de Sandor prend des allures de Frankenstein, au final j'aime beaucoup l'impression dégagée par ce duo, littéralement la tête et les muscles. Ce ne sera pas de trop pour affronter ce qui vient droit sur eux depuis Essos.

Afficher l'image d'origine

Cersei s'auto-proclame Reine des 7 Couronnes. Jamie aura-t-il encore une place auprès d'elle ? La voudra-t-il ?

Cersei va se remettre de son traumatisme à sa façon et ça ne se fera pas sans dommages collatéraux. Le Grand Moineau et sa clique en font les frais, mais aussi son dernier enfant Tommen ainsi que les Tyrell qui n'ont guère plus qu'Olenna pour se relever de cette tragédie. Mais on peut compter sur cette Reine des Roses pour revenir sur le devant de la scène et piquer là où ça fait mal.

Afficher l'image d'origine

Jamie joue les toutous dociles pour Cersei qui ne voit plus en lui son bel amant sans doute depuis qu'il est revenu à Port-réal aux côté de Brienne, amputé d'une main. Brienne et lui qui se retrouvent justement inopinément et confirment, avec une discrétion unique dans la série qui a l'art d'émouvoir - leur attachement respectif.

Afficher l'image d'origine

 Ce n'est qu'un au revoir !

Afficher l'image d'origine

Pourquoi un Dragon de Glace sur l'affiche de la saison 7 ? Cherchez dans le ciel à droite à 2:26 sur la vidéo ci-dessous (et puis ça vous donnera une bonne raison de revoir ce(tte) bataille massacre épique !)

 En Lien

Locking my Soul

Game of Thrones Saison 1

Game of Thrones Saison 2

Game of Thrones Saisons 3 & 4

Game of Thrones Saison 5

 

Mes Fanfics sur la série

Chien !

La Cicatrice

La Nouvelle Peur de Sandor

Le Loup, le Cerf et le Sanglier

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire