Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 avril 2016

Into the Wild [Cinéma/Critiques]

Afficher l'image d'origine

Fraîchement diplômé, Christopher McCandless a tout pour lui : des parents attentionnés, une soeur complice, la jeunesse et la promesse d'un bel avenir. Sauf que ce confort et cette sécurité que plus d'un lui envierait, Chris les perçoit comme des cadeaux empoisonnés, des chaînes qui le maintiendraient hors de portée de sa véritable destinée. Convaincu qu'il a mieux à faire de sa vie, il décide alors sans mot dire de tout laisser derrière lui et de partir très loin, en Alaska, pour connaître le frisson de la véritable liberté et aller à la rencontre de lui-même.

Afficher l'image d'origine

Jena Malone (Sucker Punch) campe la soeur de Chris, amie fidèle, véritable interprète de sa croisade et de sa vérité. Emile Hirsch, jusque-là inconnu, incarne magistralement Chris, son interprétation renvoyant à celle de Leonardo Dicaprio dans des films intenses tels que La Plage ou The Revenant avec lesquels Into The Wild possède une parenté certaine.

Avec Crossing Guard, Sean Penn avait déjà su de bien belle manière sonder l'âme humaine dans sa part d'ombre et de lumière. Avec Into The Wild, il met en scène un parcours initiatique hors du commun qui nous éblouit à jamais. 

Plus qu'une ode à la liberté, au voyage et à la découverte, ce chef-d'oeuvre nous convie à nous poser les vraies questions, à regarder en chacun de nous, à faire le point sur ce que sont nos véritables priorités. Pas simple, Chris lui-même n'étant pas à un paradoxe près.

Chris scande qu'être avec les gens, ce n'est pas ça le bonheur, pourtant il passe ses plus beaux moments avec de belles personnes : un couple de hippies, un veuf retraité, une chanteuse en devenir, un drôle de fermier, un couple de doux dingues, un ermite du désert.

Afficher l'image d'origine

Kristen Stewart (Blanche-Neige et le Chasseur) va vite s'amouracher de Chris, lequel n'a d'yeux que pour l'Alaska.

Si le message final ne va pas dans son sens, l'intérêt du film ne se limite pas à cela. Car comme le dit lui-même Chris : "L'essentiel c'est pas d'aller loin, mais c'est le chemin pour y arriver." Et pour ce qui est du chemin, Chris en fera un sacré bout, à l'extérieur comme à l'intérieur de lui-même, et au passage, il donnera une bonne impulsion à bien des âmes rencontrées au hasard.

Chacun pourra puiser à loisir dans Into The Wild, tant sa thématique est riche. A l'instar de ce que fut cette odyssée pour Chris, le film nous fait remonter le courant de notre existence jusqu'à en redécouvrir la source.

Afficher l'image d'origine

La personnalité de Christopher McCandless et sa perception de la vie renvoient pas mal à celles de Jack (Leonardo Dicaprio, encore lui !) dans Titanic : "Je veux dire, j’ai tout ce qu’il me faut ici avec moi. J’ai de l’air dans les poumons et quelques feuilles blanches pour travailler. J’adore me réveiller le matin sans savoir ce qu’il va m’arriver, qui je vais rencontrer, où je vais échouer. Il y a quelques jours j’ai dormi sous un pont et aujourd’hui je suis ici, sur le plus grand navire du monde, à boire du champagne en de si bonne compagnie. Je pense que la vie est un don et je ne veux pas le gâcher, on ne sait pas quelle donne on aura le jour suivant, on apprend à accepter la vie comme elle vient, pour que chaque jour compte."

En lien :

127 heures

Mes Indispensables

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Un très bon film, en effet ! Très beau, autant au niveau des images que des messages auquel il donne à réfléchir !

Concernant Sean Penn, j'aurais également cité "The Pledge". Le point commun de ces trois films est le sens que chacun donne à sa vie, l'un par la vengeance ("Crossing guard"), l'autre par le fait de se sentir investi d'une mission ("The pledge") et le dernier par le désir d'être réellement libre et de dépasser ses limites ("Into the wild").

Écrit par : Elo | lundi, 18 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Oui bien vu, mais j'ai vu The Pledge il y a longtemps et je ne me souvenais même pas qu'il était de Sean Penn.

Écrit par : Greg Armatory | lundi, 18 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Si, je l'ai même acheté à Easy Cash pour 1€. ;)

Écrit par : Elo | lundi, 18 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire