Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 février 2018

Lego Marvel Avengers [Jeux vidéo/Critiques]

https://static.raru.co.za/cover/2015/08/14/2947466-l.jpg?v=1455889557

Comme le titre ne l'indique pas, le jeu se base avant tout sur les films Avengers 1 & 2, mais aussi, dans une moindre mesure, sur d'autres titres du MCU comme Captain America, The Winter Soldier, Thor 2 et Iron Man 3.

Petit, mais costaud

Si le scénario prend évidemment quelques libertés et raccourcis, il respecte de manière étonnante la narration des films, au point hélas parfois de trop s'étirer en longueur à cause d'un gameplay très bien pensé à la base, mais qui se répète vite jusqu'à l'overdose (lors de la bataille à New York notamment), sans parler de séquences totalement inutiles.

On enchaine les niveaux moins par plaisir de les découvrir que pour débloquer le mode libre, qui n'est par ailleurs même pas annoncé après la défaite d'Ultron, alors qu'après chaque fin de niveau, on a toujours droit à un bilan de ce qu'on a débloqué. Un mode libre qu'on aurait aimé débloquer bien plus tôt comme cela se fait depuis longtemps dans les open world où l'on a la liberté d'alterner librement entre scénario et contenu annexe (exploration et quêtes secondaires).

Car le jeu nous propose de refaire les niveaux déjà terminés avant même qu'on ait accès au mode libre, un choix pour le moins idiot. Même si la richesse de chaque niveau nécessitera qu'on y retourne pour débloquer du nouveau contenu, le fait même qu'il faille le faire en utilisant des persos auxquels on a pas encore accès librement est un pur non-sens.

En fait le gros problème de cet opus, sinon de tous, c'est ce paradoxe permanent, puisqu'il jongle constamment entre accessibilité voire assistanat avec une complexité involontaire faute d'explications sur la marche à suivre, de détails de gameplay (Comment Tony revêt son armure ou la capacité de Scarlet Witch de posséder un PNJ) ou d'éléments du décor trop peu discernables. Je dois avouer que sans m'être renseigné au préalable et sans l'aide de soluces sur le net, j'aurais été bloqué très tôt bêtement. On peut pester également sur le fait que la caméra soit fixe continuellement en mode scénario.

Vraiment navrant alors qu'autrement le studio a vraiment été inspiré que ce soit pour le dynamisme général, la mise en scène qui n'a rien à envier aux blockbusters auxquels il rend hommage, un gameplay donc aussi riche que surprenant qui donne d'excellentes sensations que de gros jeux plus sérieux peuvent lui envier.

https://static.standard.co.uk/s3fs-public/styles/story_large/public/thumbnails/image/2016/01/21/16/lego-marvel-avengers-hulkbuster.jpg

Vu comme ça, il est vrai que le duel titanesque entre Iron Man version Hulkbuster et Hulk ne paye vraiment pas de mine, et pourtant il s'agit de l'une des meilleures séquences du jeu, sinon la meilleure. Tiens comme dans le film Avengers 2 ! A noter que jouer avec cette armure spéciale de Tony est un vrai régal tout comme Iron Monger qui bénéficie d'un rendu encore plus fidèle.

https://i.ytimg.com/vi/Kn1KH-OrTDM/maxresdefault.jpg

Tony lui-même bénéficie d'animations délectables que ce soit pour choisir son armure - via l'interface de son casque - ou l'enfiler, certaines renvoyant directement à des scènes emblématiques des films, un vrai cadeau !

On prend un plaisir fou à incarner les différents personnages de Marvel, à tester leurs différents pouvoirs et interactions possibles d'autant que des combinaisons sont au menu, le tout sublimé par des animations et des effets visuels fort bien rendus. Le sentiment de puissance est bel est bien au rendez-vous, qu'importe la forme. Si vous êtes fan, vous serez servis à ce niveau. (Attendez sans rien faire et votre perso vous récompensera par une animation amusante !). Beaucoup de détails qui prouvent, malgré certaines maladresses, un soin indéniable apporté à la reconstitution de cet univers foisonnant, toujours en expansion.

Heureusement car en cours de scénario, en dehors de leurs faits d'armes, les super héros ne marquent guère l'esprit, la faute à une interprétation peu convaincante et ce, en dépit des dialogues et de quelques voix issus des films. Les musiques, elles sont d'un tout autre calibre (le thème de Avengers en tête) et sont pour beaucoup dans le caractère épique du titre.

L'humour ne plaira qu'aux très jeunes car à de rares exceptions, la plupart du temps il tombe à plat où il est redondant (les gags du milkshake à la fraise et de la poule). Finalement ce sont les apparitions de Stan Lee que j'ai trouvé très réussies, comme quoi le créateur est décidément indissociable de ses oeuvres, quelque soit le support ! Et ça tombe bien, il y a de nombreux Stan Lee à délivrer dans le jeu !

Après donc une mise en bouche roborative de 12 niveaux, mais un brin crispante, place enfin au délectable mode libre où on pourra découvrir Manhattan (et quelques autres zones plus mineures) pour de nombreuses activités à faire comme des missions annexes, des courses, des briques d'or à trouver (enfin seulement si vous visez les 100% car elles sont hélas inutiles ici), des crimes aléatoires à résoudre et surtout un maximum de personnages à débloquer et à acheter dans le jeu puisqu'une centaine est disponible en comptant plusieurs versions pour un même perso.

Hélas certains ne sont accessibles que via des DLC payants comme Ant-Man et Black Panther alors qu'ils sont gratuits sur PS4.

Heureusement pour compenser, Spiderman, lui, est gratuit en téléchargement sur 360 et il existe une vingtaine de codes pour récupérer autant de nouveaux personnages, lesquels même s'ils ne sont pas populaires, sont tout de même dignes d'intérêt : Cf vidéo youtube

Pour une fois, j'ai aimé faire les courses et même les refaire, le thème ô combien épique qui nous accompagne tout du long n'étant pas étranger à mon plaisir !

Les interactions sont nombreuses avec l'environnement et il sera courant que le jeu vous précise qu'il vous faudra tel perso ou tel type de perso pour arriver à vos fins, on aurait seulement aimé que le visage des intéressés en question soit plus visible et que leur nom soit mentionné afin de mieux les identifier.

Le gros hic aussi c'est que pour s'orienter et repérer nos objectifs on a droit qu'à une mini-map brouillonne au contraire de Marvel Super Heroes qui dispose d'une carte plus détaillée sur laquelle on peut naviguer. Absence d'autant plus inexplicable que le titre offre quelques options modernes fort bienvenues comme la suppression de l'ATH et l'inversion de la caméra verticale. Pour remédier à cela, il y a un moyen : débloquer et acheter certaines briques rouges (dans la chambre du collectionneur dans le Héliport) qui permettent de faire apparaître les diverses objectifs.

Dans les bémols également, la rigidité extrême des véhicules terrestres qui pour le coup nous donne la sensation de vraiment diriger des briques ! A deux joueurs, le plaisir est bien présent, mais comment justifier qu'après que l'un ait accepté une mission, les objectifs n'apparaissent pas sur la boussole de chacun ? Du coup si les objectifs sont dispersés comme à Manhattan, cela devient un brin compliqué alors que le jeu est censé être pensé pour deux !

En revanche on apprécie que contrairement à la série Disney Infinity, un deuxième personnage contrôlé par l'IA nous accompagne en solo et bénéficie d'une certaine autonomie sans qu'un autre joueur ne soit requis pour des actions précises. Et cela peut aussi être très salutaire de pouvoir switcher de l'un à l'autre lorsque son perso se retrouve bêtement coincé dans le décor.

Entre frustrations et fun décuplé, on retient avant tout une qualité indéniable de Lego Avengers : son incroyable capacité à nous faire oublier son design si enfantin et à nous faire (re)vivre de manière hautement immersive les exploits de ces icônes nées sur le papier et transcendées sur grand écran.

Il est un fait que malgré une surexploitation de licences à un rythme effréné, la série de jeux Lego a le mérite de proposer des terrains de jeux rêvés (le monde du Seigneur des anneaux) que d'autres jeux plus ambitieux techniquement n'ont jamais vraiment pu nous offrir. Et à ce titre, il me tarde de mettre aussi la patte sur Jurassic World !!!

En attendant il y a toujours le T-Rex de la ferme des Barton :-)

https://i.ytimg.com/vi/hBlO4XTFb_0/maxresdefault.jpg

On peut se rendre de Manhattan à l'héliporteur (très bien modélisé) des Avengers en temps réel et inversement. Faire le voyage avec des persos comme Iron Man sur fond de soleil couchant fait son petit effet. Cette base volante comporte plusieurs salles d'un intérêt variable.

La salle du collectionneur donne accès aux briques rouges (comme l'aimant à pièces et les multiplicateurs). L'infirmerie, elle, permet de (re)créer carrément ses propres super héros (préférés) à partir de ceux existant ! Et un Dr Manhattan (Watchmen), un ! 

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire