Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 31 mars 2014

Captain America : The Winter Soldier [Cinéma/Critiques]

captain-america-the-winter-soldier-international.jpg

Après avoir réuni avec un brio incontesté tous les super héros dans Avengers et donné une suite plus sombre aux aventures de Iron Man et Thor, Marvel continue sur sa lancée en élaborant simultanément le devenir de Captain America et du Shield. Alors ce second opus de Captain America, simple suite surfant sur le succès ou véritable tremplin de la saga ?

captain-america-2-photo-scarlett-johansson-chris-evans-630x419.jpg

Cap est toujours aussi solide et intègre, mais cela ne l'empêche pas d'être encore paumé dans notre société et tiraillé par les tragédies de son passé. Heureusement il pourra compter sur Natasha Romanoff pour l'épauler dans les moments difficiles. Après Iron Man 2 et Avengers, La Veuve Noire continue d'être très bien exploitée, à tous points de vue. Les fans seront aux anges. 

Anthony-Mackie-still-doesnt-know-if-hes-in-Avengers-Age-of-Ultron-.jpg

Un nouveau venu : Sam Wilson alias Le Faucon, interprété par Anthony Mackie (Gangster Squad) qui saura trouver et prouver son utilité au moment le plus crucial.

Très difficile de parler du film sans spoiler outrageusement. Autant vous dire que c'est la première et pas la moindre preuve que la qualité est bel et bien au rendez-vous. Pour faire simple, non seulement on est pas déçu, mais le plaisir qu'on reçoit va bien au-delà de ce qu'on pouvait en attendre, même en étant exigeant. L'action et le scénario sont si équitablement gorgés de morceaux de bravoure et de coups de théâtre qu'il n'est pas exagéré de dire qu'on a carrément l'impression d'assister à la projection de Avengers 2. Oui, rien que ça. Hormis le fait que tous les super héros ne soient pas présents, le film est d'une telle générosité qu'il égale au moins l'oeuvre de Joss Whedon. Surpasse ? Je serais presque tenté de le dire. En fait, votre appréciation dépendra, il est vrai, de plusieurs paramètres à commencer par ce que vous saurez du contenu du film. Un conseil : évitez un maximum de vous faire spoiler inutilement. Ensuite, les références étant nombreuses aux films précédents comme à l'univers des comics, si vous connaissez bien les premiers, mais beaucoup moins les seconds, vous serez en quelque sorte le spectateur idéal puisque les multiples rebondissements feront leur effet sur vous tout en ne vous perdant pas en cours de route. C'est là qu'on se dit que la connaissance de tous les films devient quasi-obligatoire. Car plus que tous les autres films avant lui, The Winter Soldier donne la vision d'un puzzle scénaristique immense qui repousse sans cesse ses limites. Rien n'est laissé au hasard. Les interactions présentes et futures entre les différents protagonistes et leurs retombées deviennent dès lors de plus en plus passionnantes, annonçant un Avengers 2 de folie.

hvad_1395167558.jpg

Nick Fury/Samuel Jackson (Incassable, Iron Man 2, Avengers) est au coeur même de l'histoire et va connaître bien des mésaventures. A ses côtés, rien moins que Robert Redford éternellement charismatique, dans le rôle d'une tête pensante du Shield lequel va être particulièrement mis à mal, on en dira pas plus. La présence d'un acteur aussi prestigieux démontre le sérieux apporté tout du long par Marvel à sa franchise.

Sans même parler des surprises liées à la présence de certains personnages, le scénario en lui-même est déjà largement ponctué de ces renversements de situations, du côté des gentils comme des méchants. Ainsi même si certains seront plus faciles à deviner que d'autres voire carrément évidents, il y en a tellement qu'il y a fort à parier que vous ne pourrez pas tous les voir venir. On peut même dire que le film repose énormément sur ces effets, au point peut-être d'en faire trop, il est vrai, mais comment le lui reprocher lorsque d'autres blockbusters au budget comparable se contentent encore aujourd'hui du minimum syndical en matière d'écriture. Impossible donc de ne pas voir en The Winter Soldier un exemple à suivre pour certains cinéastes. 

tumblr_inline_n50gqsejgz1ri1zgs.gif

Le Winter Soldier du titre. On avait pas vu un méchant aussi stylé depuis un moment. Puissant et tenace, il est un adversaire redoutable même pour Cap. C'est dire s'il est dangereux. Ses apparitions et les combats qui s'ensuivent sont délectables. Finalement, le film comme le personnage méritent peu le titre de Winter Soldier tant ils réchauffent tous deux le coeur du spectateur. On apprécie d'autant plus ce bad guy mystérieux comparé au classicisme de Loki, tout en sourires et ricanements et qui au final ne fait jamais peur.

Avengers a posé de précieux jalons et l'on sent que Marvel a eu à coeur de reprendre la recette en la poussant un peu plus dans différentes directions. Résultat : beaucoup de personnages et de situations, mais encore une fois un excellent équilibre entre tous les éléments réunis. Peut-être un bémol lors d'une scène de retrouvailles où l'émotion voulue souffre d'un montage incohérent.

A Part ça, rien à redire, tout y est : action à cent à l'heure, spectacle, humour bien dosé et même cette fois une ambiance de thriller politique pour le moins intéressante qui finit de persuader, si besoin était, que les comics sont très loin d'être des divertissements insipides et tape-à-l'oeil si tant est qu'on en prend soin. Comme vous l'avez compris, c'est nettement le cas ici, avec derrière la caméra deux réalisateurs jusque-là inconnus, deux frères, Anthony et Joe Russo, qui devraient, après cette belle réussite, se voir confier d'autres projets d'envergure. On l'espère pour eux et pour nous aussi, surtout si c'est de même qualité.

NB : Une fois n'est pas coutume, restez jusqu'au bout du générique de fin pour apprécier non pas une, mais deux scènes bonus !

Et vous, vous la préférez comment la Veuve Noire ?

3790423-0219543625-8NWRu.gif

Black-Widow.gif

scarlett-johansson-captain-america-the-winter-soldier-deleted-scenes.gif

 de haut en bas : Iron Man 2, Avengers et Winter Soldier

Pourquoi je termine par cette image ? Et bien sachez-le, un élément importante du passé de Cap est visible dans le jeu vidéo et fait le lien avec l'intrigue du film. Mais ce n'est pas la seule raison de découvrir cette adaptation qui mérite beaucoup mieux que son anonymat.

Lire la Critique de Captain America : Super Soldier.

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

En fait je ne suis pas si loin de ton avis ; en tout cas je ne suis pas si loin de ton point de vu sur les faits. Ce film est une pièce de puzzle habilement scénarisé sauf que durant tout le film je n'ai pas arrêté de me demander pourquoi Cap ne passait pas un coup de fil au Avenger pour lui prêter main forte. À force de cross overiser le film perd son identité propre alors que le premier Captain America avait une identité cinématographique forte.

C'est peut-être idiot ce que je vais dire mais pourtant je le ressens de plus en plus souvent ; payer plein pot pour aller voir un film qui ne se cache pas de ne pas être un film à part entière mais une longue introduction ou la pièce d'un puzzle plus grand je trouve ça frustrant.

Je ne trouve pas que la veuve noire soit si bien utilisé que cela, elle est à peine plus qu'un faire valoir à Captain America et je trouve qu'elle s'est trop rapidement acheté une moralité. Par contre je te rejoins sur le soldat de l'hiver incarné avec une classe folle et un charisme à tout épreuve ; en revanche je trouve que son côté amateur de guerilla urbaine manque un poil de panache parfois.

La mise en scène j'admets que lorsqu'il y a des objets volant elle est spectaculaire, le reste du temps elle se contente d'un minium syndicale sans génie et sans erreur ; elle fait le job ni plus ni moins, bref pas de quoi s'émerveiller à mon sens.

Le scénario, en plus de faire la part belle à une fin façon "à suivre" - et dieu sait que je trouve ça énervant, nous allons voir un film, pas une série, je voudrais pouvoir sortir de là en ayant la sensation d'avoir vu la fin et ne pas devoir repayer une place pour connaître la fin d'une histoire pour laquelle j'ai déjà payé pour voir le début - je ne le trouve pas vraiment intéressant. Mettons de côté ce qu'il ménage pour les autres films et les anciens films, si on expurge le scénario de cela, le reste est cousu de fil blanc du début à la fin.

Bref je préfère bien d'autres volets Marvel à ce Captain America là :)

Écrit par : virtuel rémy | samedi, 19 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Je comprends tout à fait. Moi même étant très exigeant surtout sur les blockbusters ça doit te sembler paradoxal que j'ai autant aimé mais il y a deux raisons majeures à cela :

Je m'attendais à un film beaucoup plus simpliste dans son contenu et ses enjeux juste là pour donner une suite au premier et faire le lien avec les futurs projets Marvel. En fait c'est le cas mais c'est quand même loin de se réduire à ça à mes yeux vu le nombre et la variété des ingrédients. Contrairement à toi je me suis fait à l'idée dès le départ de cet aspect feuilleton et je l'apprécie dans ce cadre. Au moins la couleur a été annoncée très tôt, dès Iron man c'était l'objectif et c'est ce qui fait l'intérêt premier.

Un truc que j'ai pas précisé dans ma critique et que j'ai particulièrement aimé, c'est le tandem Cap/Veuve Noire qui je trouve fonctionne très bien et donne à un moment un petit côté X-files (il a des lunettes, elle est rousse lol) lorsqu'ils enquêtent sur les origines du signal.

Il est indéniable que le premier Cap a plus de personnalité vu la spécificité de son univers. D'ailleurs mon meilleur ami trouve qu'idéalement le Cap d'aujourd'hui devrait retourner à l'époque de la seconde guerre mondiale.

Sinon pour ma part, le talon d'Achille de Marvel c'est Thor. Je trouve le perso pas inintéressant mais assez quelconque comparé aux autres, son univers est intéressant, mais sa relation avec l'insipide Portman (dans ces 2 films en tout cas) me dégoûte complètement. J'ai rien contre un peu de romance bien au contraire mais là c'est d'une mièvrerie à vomir et ça sabote complètement la noirceur et la maturité du cadre ambiant.

Encore une fois question de sensibilité donc totalement subjectif.

Écrit par : Greg Armatory | samedi, 19 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Nous allons donc inévitablement diverger parce que je suis client de Thor, certes je suis de base amoureux de Nathalie Portman, mais au delà de cela je trouve les deux films Thors vraiment intéressants parce qu'ils réussissent à capter l'esprit multivers de certaines production Marvel et puis la Loki est un contre point à Thor vraiment parfaitement équilibré et cela permet à mon sens de ne pas donner trop d'importance à la relation Thor / Portman.

Après j'admets volontiers que tout cela est subjectif et qu'aimer la photographie de Thor 2 et son côté sombre et apocalyptique plus réussie que la lumière un peu plate et un peu "médicale" du soldat de l'hiver n'est pas un argument critique :).

J'avoue que j'ai eu du mal à croire à la complicité Veuve Noire / Captain America mais les futurs films me donneront surement tord - et Thor aussi j'espère ^^ -.

Écrit par : virtuel rémy | samedi, 19 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Ce qui est intéressant c'est de partager points de vue et ressentis sans vouloir convaincre l'autre à tout prix. C'est ce que nous faisons et j'apprécie. (Tu as quand même dû me trouver dur avec Portman du coup lol)
Discussion, mais pas débat car on l'a compris tous les deux ce genre de divergence se base souvent sur d'innombrables paramètres personnels comme tu le soulignes toi-même. La personnalité d'un cinéphile, son expérience et sa perception du ciné, mais de la vie aussi.
Et puis on sait qu'on se rejoint complètement sur d'autres films (comme Her par exemple) donc ça aide encore plus à relativiser.

Écrit par : Greg Armatory | samedi, 19 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Je suis bien d'accord, l'essentiel c'est l'échange, les films sont des bons vecteurs pour cela, ils créent s'ils sont bons matière à échanger des sensations, des points de vu et des analyses :)

Écrit par : virtuel rémy | dimanche, 20 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Hier encore je discutais avec une Amie des films The Hobbit. Elle, elle a une telle capacité à s'émerveiller qu'elle ne voit pas du tout les défauts que je peux leur reprocher, c'est très intéressant.

Écrit par : Greg Armatory | dimanche, 20 avril 2014

Répondre à ce commentaire

ça me rappelle que j'ai du faire une critique du premier Hobbit que je trouve très fade et ennuyeux, mais je crois que je n'ai pas fait de critique sur la suite qui est bien meilleure :)

Écrit par : virtuel rémy | mardi, 22 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Ok, une bonne raison de l'écrire alors !

Écrit par : Greg Armatory | mercredi, 23 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire