Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 octobre 2016

Mad Max [Jeux Vidéo/Critiques]

 Afficher l'image d'origine

Avec Mad Max, j'ai vraiment l'impression d'avoir ma revanche après les grosses déceptions qu'ont été Fuel et Rage, deux jeux post-apo qui lorgnaient ouvertement du côté de Mad Max justement.

Le premier s'enorgueillissait d'un monde ouvert aux dimensions phénoménales...pour au final ne nous proposer que des courses bien cadrées. Car dans le monde ouvert proprement dit, pas grand-chose à faire et si peu à voir.

Pour Rage, c'était le problème inverse. Il aurait dû être vraiment ouvert ou à défaut semi-ouvert et au lieu de cela, il décide de se refermer comme une huitre, ratant son statut de perle vidéoludique !

Le jeu Mad Max a donc plus d'un intérêt en plus d'être une bonne adaptation de l'univers de Mad Max (aussi bien de Mad Max 2 que de Mad Max Fury Road), il répare les injustices passées, les promesses non tenues. Enfin, au début. Car pour autant il ne révolutionne pas l'open world, souffrant d'un syndrome gangrenant la sphère vidéoludique : car quel intérêt de concevoir un monde ouvert détaillé si la finalité est de le dépeupler, de le vider de son contenu de manière définitive ? On se retrouve alors tout-puissant dans un désert et ce, dans tous les sens du terme !

Afficher l'image d'origine

Après un aperçu vrombissant il était donc grand temps de mettre les mains dans le cambouis. Voici donc le résultat des courses :

 + Enfin un jeu Mad Max doublé d'un jeu post-apo dans lequel on peut piloter en monde ouvert (Rage ça compte pas, il finissait en jeu couloir et les MMO bah moi j'y joue pas). Quel kiffe de pouvoir se lancer dans des courses-poursuites endiablées, de descendre de son véhicule et d'en découdre avec les pilotes ennemis (qui ont en plus essayer de vous écraser juste avant, les saligauds !)

+ Le rugissement des moteurs

+ D'excellentes sensations de jeu, à pied comme en voiture

+ L'eau, le carburant et les munitions rares qui crédibilisent de manière simple et efficace l'aspect survie d'autant que les jerricans trouvés ne sont pas forcément remplis

+ Les monstrueuses tempêtes de sable et les tornades aléatoires (oui ce que nous avait promis le studio Asobo pour Fuel !)

+ On ressent la puissance de Max et de ses bolides autant que leur vulnérabilité

+ Le harpon, qui permet de détruire divers éléments sans avoir à abîmer notre véhicule ou décharger notre fusil. En même temps en matière de grappin, Avalanche avait prouvé son efficacité grâce à Just Cause 2.

+ Tout l'équipement de Max est visible sur lui

+ Max porte et pose les objets selon le contexte  de manière très réaliste (il peut grimper ou descendre d'une échelle avec une main lorsqu'il porte un bidon d'essence)

+ Le désert australien dans toute sa désolante splendeur (on conduit même à gauche, c'est pour dire !)

+ Cycle jour/nuit du plus bel effet

+ Ennemis aux réaction crédibles : ils esquivent, ils descendent de voiture s'ils sont bloqués, ils s'enfuient s'ils deviennent vulnérables

+ Les explosions dantesques et les effets liés au feu en général

+ La nourriture est rare, mais présente, sous les formes les plus rudes (asticots sur les cadavres, lézards, pâtée pour chien en hommage à Mad Max 2)

+ On peut récupérer les véhicules ennemis (avec un réservoir de carburant variable) et les piloter pour passez inaperçu dans certaines zones (rappelant le système des tenues de factions dans Fallout New Vegas)

 Afficher l'image d'origine

+/- La vue cockpit, très immersive et cinématographique, mais dans certains véhicules on ne voit quasiment rien de la route et la finition laisse à désirer (les mains de Max enserrent parfois un volant invisible)

+/- Les capacités de Max, mais qui n'évoluent que par un système de jetons à échanger auprès d'un personnage. Pas très crédible et immersif. De plus on est obligé de dépenser tous ses jetons d'un coup pour pouvoir sortir du menu.  De même que les compétences devraient s'acquérir autrement qu'avec du métal. Je sais bien que Max ne fait qu'un avec sa bagnole, mais y a des limites ! On aurait préféré un système à la Skyrim plus réaliste qui améliore les compétences selon la fréquence de leur utilisation.

 Afficher l'image d'origine

- PNJ plutôt insignifiants (aspect et caractère)

- Les forteresses se ressemblent trop, elles proposent les mêmes améliorations et ne bénéficient d'aucune ambiance digne de ce nom

- Un chargement de partie nous ramène automatiquement à la forteresse la plus proche avec la santé au max, cassant l'immersion, surtout si on a quitté le jeu à pied, en plein désert, à moitié mort. Pour conserver le RP, donnez-vous pour mission de rejoindre la forteresse la plus proche afin de pouvoir sauvegarder et reprendre ainsi votre partie de manière cohérente.

- Pas de furtivité possible (on ne peut pas se baisser, on ne peut pas se mettre à couvert)

- Sous-titres beaucoup trop petits, on finit par passer les cinématiques (Pour nous obliger à acheter des télés plus chères ?)

- Un saut qui ne sert strictement à rien (la preuve il est déclenché avec la gâchette gauche, du jamais vu !) et l'escalade n'est possible qu'à de rares endroits - prévus par les développeurs. Du coup, on se tape de contraignants allers-retours linéaires dans les camps ennemis alors qu'un simple saut nous aurait permis souvent de rejoindre notre véhicule en un rien de temps !

- La progression de Max, que ce soit dans la narration ou les capacités, est intimement liée à l'élimination des clans dans chaque zone, mais du coup cela enlève progressivement tout le contenu et la dynamique du jeu, un peu comme dans Saints Row 2. On doit réduire la menace des Warboys à zéro pour porter le potentiel de Max à son maximum. Ce qui à terme conduit à enclencher la première sur le scénario pour ne pas avoir à rouler inutilement dans un véritable no man's land. Décidément, les jeux vidéo évoluent en dépit du bon sens. C'est à croire que la technologie acquise fait oublier qu'un jeu vidéo doit rester ludique. 

- Bugs d'affichage : personnages, objets, véhicules qui disparaissent sous nos yeux, parfois en plein combat ! (on dira que c'était des mirages pour le RP, hum...)

- On ne peut pas stocker de carburant dans les véhicules ennemis qu'on pilote

- Pas assez d'évènements aléatoires, seulement des patrouilles ennemies et de rares assoiffés !

- Pas de défense de convois, pas de courses de stock-cars et les Guerres Opus requérant une connexion

- Pas de camions (citernes) et de motos

Afficher l'image d'origine 

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire