Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 avril 2016

Le Livre de la Jungle [Cinéma/Critiques]

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

L'actualité cinématographique est plutôt intéressante. Alors que Captain America et Iron Man s'opposent dans Civil War, Jon Favreau (réalisateur de Iron Man et Iron Man 2) nous livre une version live du Livre de la Jungle. 

Après avoir pris ses distances avec Marvel et par extension Disney, le temps notamment de livrer un film plus personnel, Jon Favreau (Cowboys et Envahisseurs) est revenu avec un projet pour le moins ambitieux. Faire revivre un classique de Disney avec les moyens technologiques d'aujourd'hui.

Rapidement on s'aperçoit que le résultat est à la hauteur des espoirs. Visuellement c'est magnifique. A commencer par les animaux quels qu'ils soient. Le réalisateur est parvenu à trouver le parfait équilibre entre leur représentation réaliste et leur personnification au moyen de la parole. L'animation des bouches est visible tout en étant suffisamment discrète, servie par un doublage de qualité qui a regroupé des comédiens de renom que ce soit aux USA ou en France, ces derniers étant justement nommés dès la fin du générique, ce qui rappelle que pour les films plus traditionnels ce n'est pas encore le cas malgré le travail conséquent effectué par ces artistes de talent. (J'ai beau voir une majorité de films en VO, je suis toujours extrêmement admiratif et respectueux de leur investissement et sur certains films la VF a ma préférence).

La jungle et les différents panoramas sont également pour beaucoup dans l'appréciation du film. Le scénario, quant à lui, tient la route, entre hommages au classique de Disney, fidélité à l'oeuvre de Kipling et libertés pour personnaliser cette nouvelle version.

Après Maléfique, Disney continue de démontrer son savoir-faire entre respect de son propre catalogue et une certaine audace pour se réinventer et s'attirer les grâces d'un nouveau public. Vu le nombre d'entrées un peu partout, le pari est largement gagné. Avec en prime la chanson de Baloo toujours aussi entraînante et l'envie de (re)plonger dans le roman de Kipling et les précédentes adaptations.

Afficher l'image d'origine

Le jeune acteur Neel Sethi qui campe Mowgli a beaucoup de mérite : il est le seul être de chair dans le film et les séquences physiques sont nombreuses. Quant à Baloo, il a le privilège d'avoir la voix de Bill Murray en VO et de Lambert Wilson en VF.

Afficher l'image d'origine

Ben Kingsley (le Mandarin de Iron Man 3) donne voix à Bagheera. C'est Bernard Gabay, le doubleur attitré de Robert Downey Jr, qui double la panthère en VF. Décidément l'ombre d'Iron Man et de Marvel est partout présente.

  Afficher l'image d'origine

Idris Elba (Heimdall dans Thor) est Shere Khan.

Les acteurs du Livre de la Jungle et leurs personnages...

Lupita Nyong'o est la voix de Raksha, la mère adoptive de Mowgli. En VF, c'est Cécile de France qui lui prête sa voix.

Afficher l'image d'origine

L'hypnotique Kaa revient cette fois avec la voix de rien moins que Scarlett Johansson (Lucy), dont on avait déjà pu largement apprécier le timbre dans Her. John Favreau et l'actrice avaient déjà collaboré sur Iron Man 2. Le serpent n'est présent que lors d'une courte séquence, heureusement il joue un rôle capital dans la connaissance que Mowgli aura sur son passé de petit d'homme. En français c'est la comédienne Leïla Bekhti qui double le ssserpent.

Afficher l'image d'origine

Christopher Walken est la voix du Roi Louie (ô combien plus imposant et nettement moins dansant dans cette version). On appréciera davantage sa performance, la voix d'Eddy Mitchell étant trop familière aux spectateurs francophiles pour ne pas éclipser le personnage simiesque. Dans les deux cas la séquence chantée n'est pas satisfaisante - surtout comparée à l'originale en anglais de Disney : Christopher Walken parle plus qu'il ne chante et si Eddy Mitchell a davantage le swing, sa voix trop forte n'est pas équilibrée avec la musique qui l'accompagne. Dans cette inteview du réalisateur et de trois doubleurs VF, on peut entendre une autre VF du Rois Louie par Berbard Tiphaine, le doubleur attitré de Christopher Walken (et aussi de James Caan et Chuck Norris).

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

J'ai passé un très bon moment !

Écrit par : Elo | mercredi, 27 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire