Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 février 2014

Les Trois Frères, Le Retour [Cinéma/Critiques]

20643498.jpg

Et si leur retour était dû plus à notre volonté qu'à la leur ?

Les Trois Frères Latour sont de retour. Pour le meilleur du rire ?

Dire qu'on attendait le retour des Inconnus, c'est un doux euphémisme. Patrimoine culturel de l'humour hexagonal, référence officielle même pour la nouvelle génération, on trépignait à l'idée de voir de nouveau réuni ce trio qui a su si bien nous faire rire de tout, sur scène, à la télé comme au cinéma.

Après une promo riche en caméos chez les comiques du moment (Norman et surtout Palmashow, les dignes héritiers), vient enfin le moment de savoir si le résultat est à la hauteur de l'attente.

Toujours aussi paumés et égocentriques, les trois frères Latour se retrouvent une nouvelle fois autour de leur mère, ou du moins, ce qu'il en reste. A partir de là les mésaventures et les quiproquos vont s'enchaîner.

Ne tournons pas autour du pot, le film manque cruellement de personnalité,  ne semblant être le reflet d'aucune époque en particulier, trop peu de la nôtre en tout cas.  Il y a bien une référence à la télé-réalité, terreau s'il en est pour la satire, mais là encore, les Inconnus, au moment le plus propice pour s'exprimer sur le sujet préfèrent botter en touche et s'esquiver par une grossière pirouette.

Le principal défaut du film est assez évident, il peine considérablement à se démarquer de l'ombre de son modèle, on retrouve des ressorts scénaristiques similaires. Cela aurait pu passer si l'imagination avait été au rendez-vous. Malheureusement, les situations sont peu exploitées et l'écriture paresseuse ne fait rien pour les rendre mémorables.

Un retour donc pour le moins tiède et timide, qui manque cruellement d'audace et d'inspiration. Peu de répliques font véritablement mouche, le meilleur gag étant purement visuel (les affiches des banques).

On retiendra finalement plus la présence de jeunes comédiens prometteurs comme Sofia Lesaffre, l'interprète de Sarah et de Antoine Du Merle alias Michael, méconnaissable presque vingt ans après.

On pardonne parce que Les Inconnus sont enfin de nouveau sur le devant de la scène et qu'ils nous ont tellement fait rire avant. On considèrera donc ce retour à tous points de vue comme l'un de leurs moins bons sketchs et surtout pour se consoler comme un probable tremplin pour de futures et meilleures idées. Dommage quand même. On aurait préféré attendre quelques années de plus et avoir droit à un come-back digne de ce nom, avec un nouveau concept et des nouveaux personnages à l'image du film Le Pari, même si à ce moment là ils n'étaient plus que deux. Disons-le carrément, on regrette de ne pas se poiler autant que devant Intouchables, qui pour le coup, reste vraiment intouchable.

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire