Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 septembre 2012

La Naissance de Harley Quinn

 

dimanche

Harley Quinn - Salut Mister J, quoi de neuf ?

Mister J - Salut ma petite Reine. Rien de nouveau sous le soleil de Gotham. De toutes façons je préfère la nuit :-) Et toi, avec les parents comment ça se passe ? Au fait, j'aime beaucoup ton nouveau pseudo.

Harley Quinn - Merci. Moi, c'est pas la grande forme. Justement à cause des parents. Ils me font tellement chier que je préfère être au lycée, c'est pour te dire ! Ce soir, j'ai pratiquement rien mangé. Mon père a engueulé ma mère à cause d'une connerie et ma mère a rien trouvé de mieux à faire que fermer sa gueule pour lui donner raison. Comme d'habitude. Ca m'a tellement gonflé que j'ai quitté la table en hurlant. Je les supporte plus. Je sais que je devrais soutenir ma mère, mais elle est tellement faible devant mon père que finalement je trouve que ce serait un crime de l'aider. Faut qu'elle apprenne à se défendre toute seule, non ? C'est ma mère, après tout. T'en penses quoi, toi ? Tu me trouves cruelle ?

Mister J - Non. Tu fais exactement ce qu'il faut. Je te trouve même très mature pour ton âge. Si la moitié des habitants de cette ville avait le dizième de ta sagesse, Gotham serait le Paradis.

Harley Quinn - C'est vrai ? Tu le penses vraiment ?

Mister J - Tu peux douter de tout en ce monde, sauf de mon honnêté envers toi.

Harley Quinn - Tu peux pas savoir comme ça me fait du bien que tu dises ça. Je me sens tellement seule des fois. Avec ma meilleure amie, on est pourtant très proche, mais je suis certaine qu'elle ne comprendrait pas ma réaction. Avec toi je me sens enfin libre d'être moi-même. Ca fait un bien fou.

Mister J - Oui, rien de tel qu'un peu de folie dans sa vie pour la rendre plus belle ! Et ce Jimmy qui t'emmerdait à la fin des cours ?

Harley Quinn - Ah oui ! Il faut que je te remercie. J'ai fait comme tu m'as dit. Je me suis moqué de sa mère qui est à l'hôpital. Ca l'a complètement fait flipper et il m'a foutu la paix. C'est comment déjà la phrase que tu m'as dit ?

Mister J - Si le monde est cruel avec toi, sois encore plus cruel avec lui et il te remerciera.

Harley Quinn - C'est trop vrai ! Bon je suis désolé, faut que je te laisse. Je commence les cours tôt demain. Je te souhaite une bonne nuit et je te dis à très bientôt. Encore merci pour tout. Tu es mon seul rayon de soleil en ce moment. Bises.

Mister J - Et toi tu es la lune qui blanchit mes idées noires.

Harley Quinn - Tu es un amour. Je t'aime très fort. A+

 

lundi

Harley Quinn - T'es là ? Faut absolument que je te parle.

Harley Quinn - Réponds-moi dès que tu peux, c'est très important !

Harley Quinn - J'en peux plus, là ! Qu'est-ce que tu fais ? T'es sorti ?

Mister J - Salut ma petite reine. J'étais occupé, oui. Ca va comme tu veux ?

Harley Quinn - Non. La journée avait super bien commencé pourtant. Grâce à notre conversation d'hier, j'étais en super confiance. Au lycée, tout le monde m'a mangé dans la main. En gym je me suis surpassé et même ma prof de maths m'a fait un compliment. Tu te rends compte ? Arrivée à la maison, j'ai tout de suite senti que l'ambiance était pourrie. Mon père était énervé à cause du boulot. Il bosse chez Wayne Enterprises, je te l'ai dit ? En ce moment Wayne a des exigences qu'ils ont du mal à respecter. Et comme mon père est responsable, ça lui retombe sur le dos. Enfin, bon, c'est pas ça le problème. Il a prétexté que le poulet était mal cuit et il s'en est pris naturellement à ma mère. Sauf que cette fois, je l'ai pas laissé terminer. Je lui ai dit ses quatre vérités comme quoi ma mère y était pour rien s'il avait eu une journée de merde et qu'il fallait qu'il arrête de passer ses nerfs sur elle. Tu sais ce qu'il a fait ? Il m'a giflé ! J'ai regardé ma mère et au lieu de me défendre, elle a dit que j'étais allée trop loin. C'est le monde à l'envers ! C'était trop. Je me suis mise à chialer.

Mister J - C'est le rapport typique du maître et de l'esclave. Tu dois les libérer l'un l'autre de cette relation destructrice. Ainsi et seulement ainsi tu gagneras ta propre liberté.

Harley Quinn - Qu'est-ce que tu veux dire ?

Harley Quinn - Attends. Je crois que mon père veut me parler.

Harley Quinn - Il est à la porte. Je reviens pl

Mister J - Tout va bien ?

Mister J - ???

Harley Quinn - Je sais pas qui t'es, espèce de malade, mais t'as intérêt à laisser ma fille tranquille. C'est une ado fragile, elle a pas besoin qu'un tordu sur internet lui foute des idées à la con dans la tête. Si tu la recontactes, je te jure que j'appelle les flics.

Mister J - Salut Papa ! Mais c'est vrai que t'es remonté ! En ce qui concerne ta fille, je n'aurais pas besoin de la recontacter. C'est elle qui reviendra vers moi. Notre relation est devenue...comment dire...indispensable à sa survie dans le no man's land qu'est devenu le cadre familial. Grâce à toi, je crois.

Harley Quinn - Gros enfoiré ! Je vais te retrouver et te péter ta sale gueule ! Tu as ma parole !

Mister J - La parole d'un homme qui bat sa femme ne vaut pas un clou.

Harley Quinn - D'où tu sors ça, fils de pute ? C'est ma fille qui t'a dit ça ?

Mister J - Tu ne le fais pas encore devant elle, n'est-ce pas ? Tu attends qu'elle soit couchée et tu frappes juste assez fort pour satisfaire ton besoin viscéral d'autorité frustrée par un emploi des plus ingrats. Tes coups ne laissent pas encore de traces et tu as le sentiment de tout maîtriser, pas vrai, papa ? Mais je te rassure. Ce n'est qu'une question de temps avant que tu ne franchisses le seuil fatidique. En d'autres circonstances, ton cas aurait pu m'intéresser. Mais là, je crains d'avoir d'autres priorités. Oh et pour ce qui est de péter ma sale gueule, je crains qu'il ne te faille être très patient. Car la liste d'attente ne fait que s'allonger :-)

Cette conversation s'effacera dans 5...4...3...2...1...

 

mercredi

Harley Quinn - Désolé, j'ai pas pu te recontacter avant. Mon père m'a confisqué l'ordinateur. Je voulais me servir de celui d'un pote,  mais il avait un problème de connexion. Là, je suis dans un cyber-café. J'ai dit à ma mère que j'aidais une copine à faire ses devoirs. Je sais pas ce que vous vous êtes dit l'autre jour, mais mon père a vachement changé. Il s'est calmé et au lieu de s'en prendre à ma mère, il s'isole dans son bureau. Hier soir, il a même pas mangé avec nous. Du coup on respire. J'espère que c'est pas le calme avant la tempête comme on dit.

Mister J - Je crains que si, ma petite reine. Il ne va pas en rester là, sois-en certaine. C'est une accalmie passagère. Et lorsqu'il redeviendra lui, il va vous le faire payer à toutes les deux. Je connais très bien le sujet. Mon père a tué ma mère. J'ai du le tuer moi-même pour ne pas subir le même sort. C'est peut-être pour cela que la folie des hommes me fait autant sourire. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus...marrant :-)

Harley Quinn - Je sais pas quoi te dire. C'est horrible ce que tu as vécu. Tu as du beaucoup souffrir.

Mister J - Mais j'ai beaucoup appris. Et de partager mon savoir avec toi, ma petite reine, me comble de joie au delà des mots.

Harley Quinn - J'apprécie beaucoup tout ce que tu fais pour moi. Tu es quelqu'un de vraiment bien. Je suis vraiment heureuse de te connaître. Cette nuit, j'ai même rêvé qu'on se rencontrait.

Mister J - Ah ? Et j'étais comment ?

Harley Quinn - C'est bizarre, mais je n'arrive pas à me souvenir de ton visage. Par contre je me souviens que tu souriais tout le temps.

Mister J - Alors c'était bien moi. Ce n'était peut-être pas qu'un rêve ! :-)

Harley Quinn - Tu crois que ce serait possible. Qu'on se rencontre pour de vrai ?

Mister J - Intéressante perspective, en effet. Tu fais quelque chose, Dimanche ?

Harley Quinn - Dimanche, c'est mon anniversaire. Je vais avoir dix-huit ans.

Mister J - Mais c'est merveilleux. Tu vas pouvoir voler de tes propres ailes.

Harley Quinn - Oui. En plus j'ai un compte en banque blindé comme je t'ai dit. Je sais pas ce qui me retient de le vider et de foutre le camp.

Mister J - La liberté c'est comme être tout en haut d'une montagne. On mesure la beauté du panorama, mais la hauteur donne le vertige.

Harley Quinn - C'est super beau. On dirait de la poésie. C'est de qui ? Histoire que je puisse la replacer :-)

Mister J - Je crois que c'est de moi. Mais les belles phrases c'est comme les bonnes recettes de cuisine, on se fout bien de qui elles viennent du moment qu'on peut les resservir à sa sauce. Celle-là elle est de moi, c'est sûr !

Harley Quinn - T'es trop drôle, Mister J ! C'est génial que tu aies pu garder un tel sens de l'humour après tout ce qui t'est arrivé. J'aimerais vraiment être comme toi. Au fait tu n'as pas répondu à ma question :-(

Mister J - Dimanche est parfait pour nous rencontrer. C'est aussi Halloween ma chère Harley Quinn. Tu avais oublié ?

Harley Quinn - Non, mais habituellement je le fête pas. C'est déjà mon anniv et en plus je trouve ça con. Désolé.

Mister J - Mais si je t'envoie un costume sur-mesure, tu penses que tu pourras faire une exception ? Pour moi ?

Mister J - ???

Harley Quinn - Ok. Mais je vais te donner une autre adresse. Chez moi c'est trop risqué.

 

jeudi

Mister J - Alors il te plaît ?

Harley Quinn - Il est magnifique ! Il me va trop bien. J'ai trop hâte que tu me vois dedans !

Mister J - Moi aussi je suis impatient.

Harley Quinn - Tu as eu une super idée, franchement. Mais comment t'as su pour les couleurs ? Je t'ai jamais dit que le rouge et le noir étaient mes couleurs préférées !

Mister J - On commence à bien se connaître, toi et moi. :-)

Harley Quinn - Par contre j'ai trouvé un couteau avec. C'est Normal ? Je comprends pas.

Mister J - Tu te rappelles quand nous avons parlé de ta liberté ?

Harley Quinn - Oui, très bien.

Mister J - Alors tu sauras quoi faire du couteau.

Harley Quinn - Tu veux que je tue quelqu'un ou quoi ? Tu penses à mon père ?

Mister J - Pas seulement. L'affranchissement doit être complet sinon ce n'est qu'une illusion.

Mister J - Je déduis de ton silence que tu n'es pas encore prête. C'est regrettable car cela contrarie notre avenir à tous les deux. Si tu n'es pas libre, notre relation est vouée à l'échec. Et j'ai une sainte horreur de l'échec. Pas toi ?

Harley Quinn - Je m'attendais pas à ça venant de toi. Tu es en train de me demander de tuer mes parents pour pouvoir être avec toi. Tu te rends compte ? Je suis désolée que tu aies perdu les tiens, mais je n'ai aucune raison de faire ça pour te faire plaisir. Je ne veux pas aller en prison. Je suis trop jeune.

Harley Quinn - Mister J ?

Harley Quinn - Tu fais la gueule ? C'est plutôt moi qui devrais t'en vouloir, non ?

 

samedi

Harley Quinn - Tu avais raison pour mon père. Ca n'a pas duré. Je crois qu'il s'est mis à boire et ça l'a rendu encore plus violent. Il s'est disputé avec ma mère tout à l'heure. Il sentait l'alcool. Elle lui a fait remarquer et direct il l'a giflée. Tellement fort qu'elle est tombée. J'étais terrorisé. Il n'a pas remarqué que j'avais tout vu. Je suis allé tout de suite dans ma chambre. Oui, j'ai récupéré mon PC. J'ai profité que mon père était pas encore rentré et j'ai menacé ma mère d'arrêter l'école si elle me le rendait pas.

Mister J - Tu as bien fait. Il est grand temps pour toi de prendre les choses en main. Tu as réfléchi à ce que je t'ai dit la dernière fois ?

Harley Quinn - J'aurais préféré qu'on en reparle pas. C'est malsain.

Mister J - Parce que tu trouves que la situation avec tes parents ne l'est pas ?

Harley Quinn - Bien sûr qu'elle l'est, mais de là à faire ce que tu dis...Je peux pas.

Mister J - Bien sûr que si. Mets le costume demain et garde le couteau avec toi. Je peux te jurer que le reste se fera tout seul. Et je suis toujours honnête avec toi, tu te souviens ?

Harley Quinn - Là, ça me rassure vraiment pas.

 

dimanche

Mister J - Alors cette journée ?

Harley Quinn - Je les ai tués. Tous les deux. J'arrive pas à réaliser. Ils sont tous les deux dans le salon. Ils sont morts. Ils ont complètement complètement gâché mon anniversaire. J'avais décidé d'oublier notre conversation, tous mes problèmes pour passer un bon moment. On a pas tous les jours 18 ans, hein ? Mon père est arrivé tellement bourré qu'il a foutu le gâteau par terre. Ma mère a rien dit et je crois que c'est là que ça a dégénéré. J'ai pris le couteau qu'il y avait sur la table et j'ai frappé comme une enragée. J'étais tellement en colère que je les ai poignardés tous les deux plusieurs fois. Je sais pas quoi faire. Je suis couverte de sang ! Aide-moi, je t'en supplie !!!

Mister J - Tu as mis le costume ?

Harley Quinn - Je voulais pas au début et puis je me suis dit que ça détendrait l'atmosphère.

Mister J - Ne prends pas de douche, ne te change surtout pas. Je passe te prendre. L'école est finie. Maintenant tu es vraiment Libre. Maintenant tu es vraiment Harley Quinn.

Mister J - Au fait, Joyeux Anniversaire ma petite reine :-)

 

lundi

Harley Quinn - Pourquoi tu m'as giflé ? J'étais si heureuse de te voir.

Mister J - Tu pleurnichais comme une gamine.

Harley Quinn - Mais c'est super dur pour moi, tu te rends pas compte. J'ai tué mes parents le jour de mes 18 ans !!!

Mister J - Pour moi c'était le jour d'Halloween le plus amusant que j'ai connu. Tu ne regardes pas les choses du bon oeil, ma petite reine. Tu as oublié ? Si le monde est cruel avec toi...

Harley Quinn - Je sais, mais ma vie ne sera plus la même maintenant.

Mister J - Ca, je te le garantis ! Mais c'est la dernière fois que je te vois pleurer. Tu es une femme, maintenant. Si tu recommences, je te laisse tomber et tu ne me reverras plus jamais.

Harley Quinn - Tu es sérieux ???

Mister J - Moi ? Bien sûr que non ! Je suis le Joker :-)

Afficher l'image d'origine

 "N'as-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ?"

 

lundi

Whysoserious - Salut Ben ! Comment ça été aujourd'hui ? J'ai vu que tu avais changé de pseudo.

Bigben - Bof, comme d'hab.

Whysoserious - Tu as continué l'entraînement comme je te l'ai conseillé ?

Bigben - Oui, mais ça change rien. A l'école, ils se foutent toujours de ma gueule. Maintenant ils m'appellent Bigben. C'est pour ça que j'ai changé mon pseudo.

Whysoserious - Continue la musculation. Suis tous mes conseils et je te promets que bientôt tu remettras les pendules à l'heure. Ce ne sera plus Bigben qu'ils t'appelleront, mais Bane, le Fléau de Gotham City. Je suis toujours honnête avec toi, tu te souviens ? :-)

 

 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Commentaires

Maintenant, je comprends mieux d'où est venue ton inspiration pour cette histoire !!! Par contre ça reste très captivant du début à la fin. Pour être tout à fait honnête avec toi, j'entendais les voix des 2 personnages dans ma tête en lisant (sensation très particulière mais tout à fait délicieuse en terme d'immersion). La redondance avec Bane est bien digne de ton style. Le scénario tombe à pic et l'angle choisi tout aussi unique.

Bref, j'ai lu une nouvelle de Greg Armatory et j'ai adoré ça.

Écrit par : Hervé | jeudi, 18 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Greg Armatory a lu un commentaire de Hervé Smagghe et il a adoré ça :-)

Écrit par : Greg Armatory | vendredi, 19 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

merci content que ça t'ai plu !

Écrit par : Greg Armatory | vendredi, 27 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Coucou ! Assez bonne fiction, mais il y a deux trois trucs qui me dérange....
d'abord, Harley: Harley est complètement dévouée au Joker, peut importe si il la tape ou pas, si il lui parle ou pas, elle l'adore. Complètement. Follement. Donc elle ne réplique pas devant lui, elle veut juste lui plaire. Il faut la faire plus "docile" ta Harley, c'est un peu qu'une gamine qui est folle amoureuse d'un psychopathe. :)
Ensuite, oui, elle est jalouse de Catwoman, mais elle adore Poison Ivy, qu'elle considère comme sa "meilleure amie " alors que Poison Ivy se sert de Harley pour avoir des renseignements sur le Joker.
Et ensuite, justement, le Joker. Alors, c'est un personnage compliqueeeeee, donc je vais plus ou moins t'expliquer le Joker selon MON point de vue, pas obliger de partager hein ! Ton Joker me gêne. Il a quelque chose qui n'est pas lui. J'ai l'impression que ton Joker suit une logique, ce qui est un crime pour quelqu'un comme lui !! Le Joker vit maintenant, le présent, il se fout de TOUT, et putaiiiin on aime ça. Ensuite, il est bien trop méchant avec Harley ! Ok, il la tape. Il l'insulte....plus ou moins. Mais bon, de la à la...bref, non ta relation Joker-Harley me dérange. Ils s'aiment plus ou moins...donc voilà. :) mais très bonne fiction, j'ai aimé. Développe le lien Batman-Joker et Batman -Catwoman et se sera parfait. En espèrant t'avoir aidé,
Lily ♡

Écrit par : Lily Quinn | samedi, 01 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Coucou, merci pour ton commentaire et ton point de vue. J'ai écrit ça au feeling pour me faire plaisir en premier lieu. Au début il n'y a avait que l'histoire avec Harley ce n'est que plus tard que j'ai eu l'idée de développer d'où peut-être certaines incohérences, je le conçois. Mais si ça te gêne je dirais tant mieux ça prouve que j'ai réussi mon coup, moi-même je trouvais que j'allais loin parfois, mais c'est ça qui était motivant. Donc c'est une interprétation de l'univers et des personnages comme il peut y en avoir tant d'autres.

Je l'ai écrit il y a un moment donc pour moi c'est classé, mais bon peut-être que ton intervention me fera me pencher à nouveau sur le sujet, qui sait ?

Écrit par : Greg Armatory | lundi, 03 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire