Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 mai 2016

Recherche Démocratie Désespérément [Société]

Recherche Démocratie Désespérément

En gros le gouvernement veut que la France soit habitée uniquement par des riches et des soumis

Nous vivons actuellement un scénario digne de Starwars. D'ailleurs d'aucuns avaient déjà fait le rapprochement entre les méthodes de Valls au Parlement et de Palpatine au Sénat, bien avant ce qui arrive aujourd'hui en fait.

Je ne sais pas si une forme d'Empire va naître, (un état policier ça c'est déjà en cours !), mais il est indéniable que la France commence sérieusement à usurper son titre de Démocratie.

Que Valls ait été en faveur du mariage pour tous ne me rassure pas pour autant sur le bonhomme. Sa manière de revendiquer l'importance capitale du gouvernement et de la République fait tout simplement froid dans le dos. Il est convaincu de parler pour la France entière : vous imaginez la schizophrénie de ce type, on est quand même 60 millions !

Et puis il y a eu la goutte d'eau aujourd'hui : l'annonce du passage en force de la Loi Travail via le 49.3 (ou ordre 66 quand on est geek). En gros on se passe de la majorité des voix du parlement. Déjà que le Parlement nous représente plus ou moins bien, s'il devient inutile, je vous raconte pas le malaise! Mais dites-moi ça ressemble vachement à de la dictature, ça, non ? Ca déjà été utilisé pour Macron en plus !

MAJ du 12 mai : Une motion de censure a son encontre a bien été tentée (oui comme dans Starwars, je vous dis !), hélas sans succès (à deux voix près, hum...) Une motion de censure citoyenne vient de voir le jour : ICI

Retour sur la manif de ce jour par France Bleue

démocratie ne danger,usage du 49-3,loi travail,manif loi travail tours 10 mai 2016

démocratie ne danger,usage du 49-3,loi travail,manif loi travail tours 10 mai 2016

démocratie ne danger,usage du 49-3,loi travail,manif loi travail tours 10 mai 2016

La Démocratie confère au peuple le pouvoir, le droit d'exprimer son accord ou son mécontentement. J'ai conscience d'avoir ce droit et une vie qui me permet de le mettre en pratique. C'est une chance et donc un pouvoir supplémentaire que je ne peux pas ignorer.

Suivant assez assidument les initiatives des étudiants de Tours, j'ai appris qu'une manif s'improviserait fin d'après-midi en centre-ville. J'ai décidé de m'y joindre car rien ne me retenait. C'était comme un appel. Une sorte de Bat-signal (oui je reste un geek, ça permet de garder beaucoup d'humour !)

Je suis arrivé avec ma pancarte. D'un côté : "Dans une vraie démocratie, 1 vote blanc = 1 voix. C'est ça, avoir le choix." De l'autre : "La Politique c'est nous ! L'Apocalypse c'est vous." Bon je précise car je l'ai plus cette pancarte. Un gars l'a tellement aimé qu'il l'a gardé (ça lui plaisait de brandir le deuxième slogan face aux CRS. Moi je pensais au gouvernement en l'écrivant, mais force est de constater que c'était bien vu aussi de sa part !) Je l'avais prêtée car il fallait des bras pour tenir la grande banderole. (oui j'ai pris du galon !)

Les étudiants avaient l'habitude (au contraire de moi) : ils ont commencé à bloquer la circulation sur la place principale ce qui nous a valu évidemment des commentaires énervés de la part de certains citoyens. Mais en parlant suffisamment longtemps avec eux, étrangement ils ont compris qu'on était dans le même camp, ils ont exprimé sans le dire le fait que même si ça foutait la merde il fallait des gens pour faire ça car c'est bien beau les manifs préétablies, mais si un truc aberrant tombe d'un seul coup ça veut dire quoi ? Que la démocratie bye bye, a plus droit ? Ce serait plutôt à ce moment là qu'elle a vraiment son mot à dire ! On a déjà pas beaucoup de moyens pour faire face aux stupidités du gouvernement, surtout quand on ne nous donne pas les plus adaptés en terme de démocratie (oui un référendum au hasard !)

On est resté sur place à scander des slogans inspirés, à brandir notre banderole. On était vraiment pas nombreux. Une trentaine peut-être, pas plus (oui l'équivalent d'une classe dissipée). A part moi je crois qu'il n'y avait personne de mon âge, il y avait un couple de retraités derrière moi, sereins, mais conscients de la menace qui pesait sur nous. Cette absence de participation, c'est sans doute ce qui m'a fait le plus flipper. A l'heure de Facebook and co...

Au moins ceux qui étaient pas au courant l'ont été...directement.

Deux agents de l'ordre ont commencé à déblayer. Un étudiant à utiliser le terme de Maréchaussée. L'un des agents s'est vite intéressé à lui. Rien de physique, mais la tension était déjà palpable. Une histoire de vocabulaire mal employé, le jeune, intimidé, n'a pas trop insisté. Je me sentais assez détendu pour en rajouter à ma façon en lui présentant ma sensi au vote blanc. Il vient me voir en me disant que ce n'est pas eux qui décident ça. Je lui ai répondu que je savais, mais que j'avais le droit de l'informer (après tout avant d'être flic c'est un citoyen lui aussi, même si en service je ne doute pas qu'il s'en fout royalement). Il m'a remercié, je lui ai dit que c'était gratuit, ça n'a pas été plus loin. On a chacun gardé le sourire. Mais le mec était au taquet, c'est clair.

On s'est regroupé, on a attendu et forcément les sommations ont fini par venir. Le son du haut-parleur était pas terrible et en plus le gars semblait avoir plus peur que nous. Bizarrement malgré l'inédit de la situation pour moi (je n'ai jamais été confronté aux CRS et vraiment pas eu le temps de m'y préparer) je me sentais plutôt à l'aise. J'ai écouté sagement les recommandations des étudiants qui m'apprirent que le lacrymo allait être tiré. Voyez par vous-même sur ces vidéos amateurs comment cela s'est déroulé :


Les stormtroopers n'étaient pas en blancs, mais il se sont comportés comme tels.

Traqués comme des criminels et traités comme tels, ah elle est belle la police, la démocratie n'en parlons pas !

JPEG - 67.8 ko

Blessure provoquée par la grenade lancée par la BAC

On a pas demandé notre reste évidemment, car à compter même qu'on ait pu supporter le gaz, (ça pique un peu et on voit rien) les matraques auraient alors parlé. J'aurais voulu avoir le bouclier de Captain America et l'armure de Iron man (oui toujours geek, il faut dire que ça sent aussi la Civil War chez nous !) pour résister davantage à cette forme d'oppression. Car j'avais vraiment le sentiment d'être à ma place, de faire usage de mon droit de citoyen, d'être humain. Je crois que c'est surtout pour ça que je n'avais pas peur. Je n'étais pas seul aussi. On était pas nombreux, mais on était unis. Je suis content d'avoir participé à cette manif. Elle m'a appris beaucoup de choses en peu de temps. Mais je crois que ce que j'ai appris m'a fait surtout mal. Et a fait surtout mal à la Démocratie. (non, je n'ai pas la prétention d'incarner la Démocratie...enfin pas encore, mais ce serait un nom sympa pour un super héros, non ?)

 En Lien :

A Tours, gaz et grenade de désencerclement contre les opposants à la loi Travail

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Effectivement, ça fait bien longtemps qu'on sait que la police est loin d'être belle et irréprochable ... Personnellement, je suis bien contente de me tenir à l'écart d'une telle violence qui déstabilise, angoisse et détruit, même si ce n'est pas forcément la solution. Enfin de solution, ça fait un certain temps que je n'en vois plus. Aujourd'hui, personne autour de moi n'était au courant.

Écrit par : Elo | mercredi, 11 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Rassurant tout de même que les choses se soient déroulées avec plus de calme aujourd'hui.

Écrit par : Elo | jeudi, 12 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire