Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 août 2018

Best of Michael Giacchino [Musique/cinéma]

 http://www.premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2018-04/michael_giacchino.jpg

Best of Michael Giacchino

C'est en découvrant que l'on devait à Michael Giacchino la dernière version du thème de Marvel (que j'adore) que je me suis dit qu'il était temps de rendre un petit hommage à ce grand artiste.

Indissociable de J.J Abrams avec lequel il a connu la popularité sur les séries Alias puis Lost, Michael s'est rapidement vu associé à d'autres réalisateurs de génie (Brad Bird, Matt Reeves) et des films de grande envergure (Disney/Pixar notamment) qui lui ont permis de faire la démonstration de tout son talent.

Je tiens à préciser car c'est important que le thème ci-dessus est une réorchestration de Michael Giacchino d'un thème original crée spécialement par Brian Tyler pour Marvel et dont on peut apprécier l'intégralité ci-dessous. Je ne manquerais d'ailleurs sûrement pas de consacrer aussi un article à Brian car il le mérite également.

Avec ses sonorités très jazzy et ses cuivres bondiens dans l'âme, le compositeur livre une partition d'une énergie folle qui parfaire de donner aux Indestructibles une force et une identité vraiment unique !

La tension très réussie de ce troisième opus doit beaucoup au score de Michael, notamment avec le leitmotiv lancinant du duo cordes/cuivres qui ouvre ce thème.

L'une des particularités de Cloverfield, outre son usage du Found Footage dans un film catastrophe/de monstre, est son absence totale de musique pour renforcer l'immersion au maximum. Aucune, hormis une symphonie grandiose pour accompagner le générique de fin et restituer toute l'émotion du film, d'autant plus mémorable. 

Michael passe de Star Trek à Là-haut, ce qui en dit long sur sa polyvalence et son inspiration puisqu'il remportera au passage un oscar. L'occasion de revoir une séquence vraiment émouvante qui a fait pour beaucoup le succès et la renommée de ce Pixar.

Un autre morceau riche en émotions.

 

Michael n'aura pas composé le Star Wars de son copain J.J., pas de problème, il intègrera quand même la franchise avec ce spin-off et cela d'une bien belle façon.

Comme bon nombre de compositeurs populaires (Hans Zimmer, Brian Tyler), Michael Giacchino s'est illustré sur des jeux vidéo d'action (la série Medal of Honor en particulier) ce qui, dans son cas, lui a ouvert les portes d'Hollywood.

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire