Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 mars 2017

Romstation : Les Joies de la Rétro [Jeux Vidéo]

Romstation

Les Joies de la Rétro

Jim_FlexDropPants.gif~c200.gif

Ayant de plus en plus de mal à dénicher de nouveaux jeux intéressants sur 360 (depuis le temps que j'y suis) comme sur PS4 (faute de moyens et/ou d'intérêt pour les dernières productions), mais toujours assoiffé de jeux et de jeux inédits qui plus est, je me retrouvais un peu le bec dans l'eau.

Les jeux rétro, les émulateurs je connaissais, les premiers pour y avoir goûté durant mon adolescence (à l'époque où ils n'étaient donc pas rétro), les seconds par l'entremise des réseaux d'addicts aux anciennes consoles. Mais de là à franchir le pas...

Résultat de recherche d'images pour "super nintendo"

Ma mère est revenue un soir après son boulot, avec ça dans les mains, sans m'avoir prévenu, alors que je bavais devant le jeu depuis des mois, imaginez ma réaction...

C'est pourtant ce qui vient de se produire grâce à Ced_131_06, (que je remercie énormément pour ses conseils et sa patience), un joueur qui a eu la riche idée de me faire connaître tout d'abord ShareFactory pour personnaliser davantage le thème d'interface de la PS4 (nouveauté très appréciable de la dernière MAJ) en combinant plusieurs images et de fil en aiguille de m'initier donc aux joies de l'émulation avec Romstation, une sorte de Steam (Steam qui d'ailleurs reconnait la manette PS4) pour la rétro avec un aspect Twitch puisqu'il y une partie streaming et communautaire combinées.

Les avantages :

+ Un catalogue extrêmement fourni puisque étalé sur plus de vingt consoles (des 8 bits à la PS2 en passant par la mégadrive, la Super Nintendo, la Game Cube, la Game Boy et les consoles portables) proposant tous les genres possibles : RPG, Course, Beat'em all, Shoot'em up, Plateformes, Stratégie, Puzzle games,...

+ Des compléments et mises à jour de la communauté (versions enrichies, alternatives) !!!

+ 9 slots de sauvegarde par jeu qui permettent de sauvegarder à n'importe quel moment alors qu'à l'époque on devait faire la plupart des jeux d'une traite (au mieux un code par niveau).

Les inconvénients :

- Des jeux pas tous traduits en français

- Les spots de pub sur les Live (Adblock, mais qu'est-ce tu fous ?)

- Certains supports demandent un long délai d'attente pour être téléchargés (PS2) en sachant que le téléchargement échoue très souvent. Les jeux Nes, Super Nintendo et Megadrive étant téléchargés en quelques secondes je me focalise sur eux pour l'instant.

- Des émlulateurs pas toujours bien acceptés par votre PC. J'ai pour ma part des chutes de framerate catastrophiques sur Zelda : The Wind Waker (en plus de déconnexions fréquentes de la manette).

http://image.jeuxvideo.com/images/sn/l/o/lozpsn0f.jpg

Après avoir téléchargé et configuré Ds4 Windows pour connecter ma manette PS4 à mon PC, me voici donc goûtant à nouveau aux jeux de mon adolescence et découvrant enfin ceux qui m'étaient passés sous le nez à l'époque et que j'ai regretté d'avoir boudé. Un bon exemple de rattrapage : Zelda : A Link to the Past. J'avais pourtant la Super Nintendo, mais le jeu ne m'attirait pas assez, à l'époque l'open world et le RPG n'étaient pas synonymes pour moi de must have alors que paradoxalement j'étais un rôliste en herbe.

Pendant des années je m'en suis voulu. Alors quelle joie de pouvoir enfin réparer cette ignominie. (Et puis ça me fera patienter en attendant de pouvoir me plonger dans Breath of the Wild en l'appréciant davantage du coup).

https://r.mprd.se/media/images/34385-Legend_of_Zelda,_The_-_A_Link_to_the_Past_(USA)-15.jpg

Hormis des musiques très basiques et redondantes, le jeu a bien vieilli adoptant un style enfantin, mais très propre et plaisant à l'oeil, proposant de nombreuses animations et interactions tout en démontrant pour l'époque une technique révolutionnaire, le fameux Mode 7 capable de simuler la 3D comme lorsqu'on visionne la map du jeu. C'est d'ailleurs à ce moment là qu'on comprend que ce jeu était vachement en avance sur son temps, préfigurant les RPG de ces dernières années en terme de gameplay et de dynamique tels que Skyrim, Skyrim qui, rappelons-le  a été une source d'inspiration pour la conception de Breath of the Wild, la boucle est donc bouclée. Si côté scénario et personnages les liens entre ces deux épisodes de la saga sont sans doute nombreux, en tant que profane, j'ai déjà remarqué des possibilités identiques comme pouvoir couper les herbes hautes avec son épée. Oui déjà à l'époque les créateurs de la saga avaient le souci du détail. On s'étonne moins alors de la richesse du dernier opus.

La structure rappelle aussi fortement les Livres dont Vous être le Héros puisqu'il faudra impérativement avoir découvert les bons objets de quête pour s'approprier les suivants à la différence que dans Zelda on peut revenir sur ses pas constamment.

Une exploration totalement libre, des ennemis  et du loot, un inventaire, des donjons à explorer, des boss, des PNJ, des passages secrets, des trésors, l'évolution du perso, des décors variés, tout y est !

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire