Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 janvier 2013

Réduction des Armes/Mariage Gay : Yes We Can ! [Société]

FAISONS L'AMOUR PAS LA GUERRE

Love has no sex, Love loves Difference

Entre la NRA qui encourage l'usage des armes aux USA et jette constamment de l'huile sur le feu et Facebook qui censure la photo ci-dessus sur la page de VisibleCulturaLGTB sous un faux prétexte, (faux prétexte car selon leurs critères des photos réellement choquantes sont publiées sans encombres) on comprend alors que le changement fait peur à plus d'un, surtout à ceux qui ont du pouvoir !

Des combats, des croisades, il y en a beaucoup à mener et si l'évolution des moeurs est lente à changer, il est clair qu'elle est inévitable et qu'elle aura lieu, qu'on le veuille ou non. Malheureusement, c'est souvent au prix de nombreux sacrifices.

Barack Obama vient d'annoncer la signature de pas moins de 23 décrets afin de réduire la circulation des armes de gros calibres, c'est à dire les armes d'assaut et les gros chargeurs contenent plus de dix balles. Mais pourquoi pas les autres ?

Ce qui complique la tâche, c'est le contenu même de la Constitution américaine qui autorise les citoyens du pays à être armés.  Dire que la constitution est à revoir de ce point de vue là n'est pas exagéré. On n'est plus à l'époque du far-west, que diable ! Et tout comme la violence engendre la violence, le port d'armes des uns justifiera toujours le port d'armes des autres. Un cercle en tous points vicieux. 

Tant qu'il y aura des armes, il y aura des tragédies, car il est notoire que l'être humain est incapable de s'auto-discipliner. La guerre est déjà une nécessité très discutable dans un cadre officiel, si elle déborde dans nos rues et dans nos écoles, n'importe quand pour n'importe quoi, c'en est fini de l'humanité. L'homme n'a d'ailleurs pas attendu d'avoir en mains des armes élaborées pour mettre fin à la vie de ses semblables. C'est dans sa nature. Et bien changeons de nature aussi et le simple fait de parler d'une arme nous semblera dès lors bien ridicule.

Photo by Journal Actualutte

 Photo également censurée sur Facebook ! A croire que le site ne veut en aucun cas permettre d'alimenter le débat, craignant sans doute de montrer qu'il prend parti. Mais censurer, n'est-ce pas là la meilleure preuve d'un parti pris ? En tout cas, si en voyant cette image, vous avez honte d'être français, c'est normal. Sinon, et bien, vous devriez avoir honte de ne pas avoir honte ! Voilà ce qui pourrait arriver si cette mentalité régressiste l'emportait :

Le Train de la Haine

 

A ceux qui comparent les homosexuels aux animaux pour critiquer leurs moeurs.

Ma réponse :

Alors partant du même principe, étant donné qu'il y a une majorité d'animaux hétérosexuels, les moeurs des hétérosexuels sont donc plus à rapprocher encore de celles des animaux. L'orientation sexuelle est libre autant chez les animaux (L'Homosexualité chez les Animaux) que chez les êtres humains. Pourquoi ? Parce que Dame Nature aime la différence et sa diversité est l'expression même de cette volonté. S'y opposer c'est refuser l'acte même de création.

A ceux qui percoivent l'homosexualité comme une déviance du comportement humain.

Ma réponse :

L'homosexualité n'est pas un comportement dénaturé, pas plus qu'une maladie ou une anomalie. C'est dans l'ordre des choses. C'est encore une fois une volonté dictée par la nature et ce que l'on oublie souvent, c'est que comme pour l'hétérosexualité, c'est avant tout une affaire de coeur, de sentiments.

On ne devient pas homosexuel pour se sentir différent, pour être marginal ou par goût de la provocation.

On devient homosexuel parce que l'on naît avec un coeur et un esprit propres à le devenir.

Ce n'est pas un choix social, une fantaisie d'identité. Posez la question à un homosexuel et il vous dira combien il est parfois difficile d'assumer cette condition. Soyez certains que plus d'un vous répondrait qu'il aurait préféré s'en passer une fois cette vérité découverte.

L'amour est déjà une affaire complexe, alors lorsque tout le monde vous pointe du doigt, c'est un véritable chemin de croix.

Mais ce n'est pas parce qu'une disposition est difficile et minoritaire au départ qu'elle doit être rejetée purement et simplement. Ce serait la facilité. Et ce serait surtout une bêtise et un tort.

Au contraire, cela prouve que l'être humain a encore beaucoup à faire pour mériter ce titre, notamment dans son acceptation de la différence et son application de la tolérance.

Le temps qu'a nécessité des révolutions telles que l'abolition de l'esclavage, les droits de l'Homme, le vote des femmes et bien d'autres encore montrent que l'humanité s'est souvent trompée, a fait de nombreuses fois marche arrière, par peur du progrès, avant de comprendre ce qui était bien et dans l'intérêt même de la société toute entière.

Bien des changements sont difficiles à accepter, certes, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils ne sont pas nécessaires à la bonne marche du monde.

En refusant la liberté de certains, nous ne faisons que réduire la nôtre, celle d'aimer, tout simplement et d'embrasser la nature dans toute sa composition. Prenons exemple sur elle, prenons le temps d'observer la fantastique famille d'espèces et de caractères avec lesquels elle nous permet de cohabiter. Elle doit être notre première source d'inspiration. Elle est là pour nous dire : chacun doit trouver sa place car une place est réservée pour chacun.

Nous portons tous en nous des différences plus ou moins cachées, plus ou moins apparentes dont nous pouvons avoir honte alors qu'en réalité elles ne font pas de nous des monstres, ni des bêtes curieuses, mais des êtres uniques et riches de leur diversité.

La différence ne doit plus être une malédiction, mais une source de curiosité, de culture, d'échange, de communication, de connaissance pour tous sur l'étendue de la nature humaine dont nous avons encore tant à apprendre.

L'homosexualité est une bataille de plus dans ce long combat. Ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière. Mais ce sera sans nul doute l'une des plus déterminantes pour être vraiment en droit de revendiquer notre si contestable statut d'être humain.


Ces deux marmottes sont du même sexe. Vous croyez que ça passera sur Facebook ? Je vous tiens au courant !

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

..Garçon ou filles boo.. du momment qu'on s'aime.. le tout est simplement de bien s'aimer.. c'est plus difficile..
La siréne

Écrit par : cathy | vendredi, 18 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

oui ce monde manque tellement d'amour en plus alors vouloir le limiter est une belle idiotie !

Écrit par : Greg Armatory | vendredi, 18 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire