Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 février 2009

Il faut que tu expires

Il faut que tu expires  

par Tanis et Greg Armatory

 

 

Laissez-moi vous conter le récit de cette guerre

Déclenchée par un homme qui se prenait pour Dieu le père

En fait sa religion c’était celle du pognon

Il se foutait des autres y avait que son opinion

 

Il voulait un pays

Où coulait de l’or noir

Pour ça il haït la couleur de l’espoir

 

La paix, la liberté

Il les a répudiées

Quand sa maudite armée

S’est remise à marcher

 

Comment peut-on laisser un seul homme faire tout ça

Un pseudo démocrate qui n’a ni foi ni loi

Un vrai fou faux dévot qui méprise les instances

Qui souhaiterait imposer au monde sa différence

 

Il est temps que tu expires

Que tu pousses ton dernier soupir

Afin d’éviter le pire

Il faut que tu expires

 

Bien sûr y en a qui pensent que tout est justifié

Qui vont jusqu’à le prendre pour un vrai justicier

Mais il y a un détail qu’il faut pas oublier

C’est que derrière son bouton il joue bien les planqués

 

Un jour il décida d’appuyer sur ce bouton

Et nous on était là à regarder comme des cons

Ce panache de fumée, vénéneux champignon

Qui nous a tous brûlés comme des poupées de chiffon

 

A détruire la planète, y avait rien à gagner

C’est la vie qui s’émiette, c’est l’avenir en danger

Malgré les boucliers de nos télévisions

Nos sorts étaient liés sous le cul d’un avion

 

Il est temps que tu expires

Que tu pousses ton dernier soupir

Afin d’éviter le pire

Il faut que tu expires

 

Il faut juste nous unir

Afin de l’empêcher de nuire

Ou on a plus qu’à s’enfuir

Devant ce mal en devenir

 

Vous tous qui m’entendez

Derrière vos barricades

Et qui appréhendez la prochaine décade

Ne soyez plus surpris

De ne plus être humains

Mais les fruits d’une folie

Qui a fait son chemin

 

Son âme était damnée

Les nôtres condamnées

La force de sa faiblesse

Nous a privé de liesse

Il était président

Pour certains une idole

Mais son cœur était blanc

Comme un puits de pétrole

 

Il est temps que tu expires

Que tu pousses ton dernier soupir

Afin d’éviter le pire

Il faut que tu expires

 

Il faut juste nous unir

Afin de l’empêcher de nuire

Ou on a plus qu’à s’enfuir

Devant ce mal en devenir

 

Il faut que tu expires

 


 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Écrire un commentaire