Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 février 2009

Le Ciel Fuligineux

Le Ciel Fuligineux

 

 

Comme un sol de fumée

Comme un tapis de brume

Noir comme la suie

Noir comme la nuit

Comme un immense drap de soie

Etendu au-dessus du monde

Un tournoiement au-dessus des toits

Une forme informe se forme

C’est un oiseau sans nom, c’est un démon

Un gigantesque rapace

Au bec vorace

Il éploie ses ailes de cendre

Tel un phénix il vient descendre

Vers la ville avilie

Des volutes s’échappent

Il les perçoit et les happe

Avec la vitesse de la foudre qui frappe

Sont-ce des âmes à vendre

Que le diable est venu prendre ?

Est-ce le fruit d’une récolte ?

Alors que le diable l’emporte !

Pas de fumée sans feu

La Terre est un foyer idéal

Pour les idées du mal

L’oiseau le sait

Il n’est pas à son coup d’essai

Il se repaît

De toutes ces âmes amassées

Qui n’ont pas su trouver la paix

Ou la donner

L’oiseau s’en moque

En quittant leur corps elles l’invoquent

Il n’est pas là pour leur offrir le paradis

Ca lui est interdit

Satan le lui a dit

Il gobe une dernière âme perdue

Et repu

Il replonge dans sa dimension

Personne n’a rien vu

Personne n’a fait attention

Le ciel est redevenu bleu

Les nuages blancs

L’oiseau a fait de son mieux

Mais il reviendra forcément

 

 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Écrire un commentaire