Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 avril 2016

SSX [Jeux Vidéo/Critiques]

Afficher l'image d'origine

La chaleur printanière pointe doucement son nez, mais ce n'est pas pour cette raison que je viens vous rafraîchir les idées en vous parlant du jeu de snowboard SSX. Cette critique attendait en vérité sagement depuis un moment d'être exposée au grand jour.

Pas fan des jeux sportifs (foot, basket, F1, cyclisme et j'en passe) ce SSX m'a immédiatement séduit pour plusieurs raisons :

Des graphismes léchés qui mettent énormément en valeur les massifs alpins de notre planète, revus et corrigés bien sûr, mais chacun a sa personnalité et est introduit par une sorte de bande-annonce au style percutant pour avertir le joueur naïf des beautés, mais aussi des dangers auxquels il s'expose, car nous le verrons plus tard, surfer sur la poudreuse n'est pas toujours une promenade de santé dans SSX.

Un gameplay très accessible qui s'apprivoise progressivement avec ses subtilités.

Une liberté grisante dans le choix des cartes (via une jolie Terre en 3D) et de la nature du challenge : scénario, course, tricks et même un mode entraînement pour simplement se familiariser avec les commandes et les parcours.

Plusieurs personnages à débloquer et du matériel pour augmenter ses chances de survie selon la dangerosité de la piste. On passera ainsi allègrement du piolet à la lampe (pour des parcours de nuit du plus bel effet d'ailleurs) en passant par la wingsuit et le masque à oxygène. Chaque item existe dans un grand nombre de versions avec avantages et inconvénients et peut s'acquérir juste avant une course. Il y a également des items secrets qui ne dévoilent leur nature qu'une fois achetés. Ceci ajouté à un code de couleurs rappellera aux amateurs d'action-RPG le loot ramassé dans des jeux comme Borderlands. (violet = rare = très efficace !!!)

 

A noter que le mode Histoire bénéficie d'une sympathique présentation façon BD, hélas non traduite en français.

Chaque course débute par un saut depuis l'hélicoptère et s'ensuit une sorte de parcours d'obstacles plus ou moins complexe où on enchaîne les glissades, accélérations, sauts et tricks pour arriver premier de préférence, ce qui fait augmenter le niveau du personnage et permet d'engranger un max d'argent (Outre l'équipement, les maps et les pistes de chacune d'elles doivent être achetées pour être pratiquées).

C'est rapide, fluide, à la fois fun et exigeant. Un plaisir de jeu immédiat terni de temps à autre par quelques bugs de collision (on peut se retrouver coincé dans le décor) et une difficulté assez présente. En effet de nombreux pics n'attendront qu'une maladresse de votre part pour vous entraîner au choix dans une crevasse ou une avalanche. Heureusement on pourra compter sur un mode rewind (maintenant habituel sur les jeux de course automobile) pour remonter le temps et réparer nos erreurs, quand c'est possible, car même ainsi ce n'est pas toujours le cas.

Un mode multijoueur permet de se mesurer à d'autres joueurs et de cacher/retrouver des géotags dissimulés dans les niveaux.

Par sa richesse de contenu et le soin apporté au style graphique autant qu'à la jouabilité, SSX s'impose donc comme un hit en puissance, un jeu dont on attendait franchement rien et qui au final s'avère une énorme bonne surprise en dépit d'un intérêt à priori très limité. On le rapprochera facilement de Pure, le jeu de Quad de Disney qui propose sur quatre roues autant de sensations dans des décors de toute beauté.

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire