Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 mai 2015

Les Tortues Ninja [Cinéma/Critiques]

 ACH003586489.1419926436.580x580.jpg

New York va encore morfler pour changer !

Nourries à la culture geek autant qu'aux pizzas, les Tortues Ninja nouvelle génération ont débarqué au cinéma en 2014. Pour le meilleur (pas forcément) et pour le rire (ça c'est certain !)

urlkug.jpg

Non ce n'est pas Hulk qui se trouve à la gauche de Megan Fox !

Si leur aspect massif peut déplaire et à raison, on s'y fait et on s'y fait d'autant plus vite que les quatre bougres ont de la personnalité et les effets spéciaux de qualité leur donne vie autant qu'il est possible. On s'attache vite à ces ados mutants, complices, parfois dans le conflit, mais toujours les premiers pour détendre l'atmosphère. Car l'humour fuse très régulièrement et les gags s'ils ne volent pas toujours haut ont le mérite de faire mouche sans qu'on s'y attende.

ninja-turtles-photo-534410451557a.jpg

Il n'y a pas que la morphologie des Tortues qui est discutable. Un fan a bien illustré cet aspect en collant les visages emblématiques des héros sur leur version finale. Et vous, vous préférez laquelle ?

Megan Fox, quant à elle, ne se sera pas passé longtemps de Michael Bay (The Island). Après avoir décliné Tranformers 3, la voilà de nouveau dans un numéro assez classique de bimbo en détresse qui court et qui crie heureusement enrichi par l'incrédulité qu'elle génère autour d'elle et son lien privilégié avec les héros. En attendant un rôle qui lui permettra enfin de se révéler vraiment.

Les-Tortues-Ninja-Shredder-pointe-le-bout-de-ses-griffes-e1403102611786.jpg

Voilà ce que donne un croisement entre un samouraï et un couteau-suisse !

Michael Bay (à la production) oblige, Shredder ressemble plus à un Transformer qu'à un samouraï en armure. On a droit à également à moult ralentis et des séquences d'action complètement abracadabrantes (le camion, la tour). On aurait évidemment préféré à la place plus de combats chorégraphiés contre les Foots, du coup comme quasiment dans chaque blockbuster on gagne malheureusement en spectaculaire ce qu'on perd en inventivité. C'est d'autant plus regrettable que les Tortues bénéficient d'une excellente animation.

urljfgj.jpg

Le design de Splinter laisse aussi à désirer. Son côté vieillissant est clairement passé à la trappe. C'est pourtant ce qui le caractérisait. Une bonne excuse pour un paquet de suites ?

Le scénario, plutôt expéditif, donne une nouvelle explication à l'origine des Tortues qui servira de fil conducteur. Une occasion de plus pour les fans de la première heure de crier à la trahison.

Mais pour peu qu'on ne soit pas trop habité par la nostalgie,  on passe un bon moment, on s'amuse comme quand on regardait le dessin animé plus jeune. Ni plus, ni moins.

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Perso, j'ai également passé un bon moment en regardant ce film à l'humour si sympathique. A voir au moins une fois.

Écrit par : Hervé Smagghe | mercredi, 27 mai 2015

Répondre à ce commentaire

on est d'accord comme les tortues sont réussies du coup les défauts passent mieux.

Écrit par : Greg Armatory | mercredi, 27 mai 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire