Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 décembre 2012

Matthew's Laws [Vidéos/Documentaires]

Portrait sans concession d'un homme par son meilleur ami.

Sous forme d'un journal vidéo, Matthew est filmé sous tous ses aspects : calme, inspiré, en crise de colère (mais il a des raisons ce n'est pas gratuit), désespéré, joyeux. Le fait qu'il soit autiste est presque secondaire, c'est avant tout le portrait d'un être humain qui a un rêve et qui va être confronté à la réalité des hommes et au regard sans pitié des autorités. Une chronique crève-coeur qui montre bien à quel point les êtres différents, quand ils ne sont pas montrés comme des bêtes curieuses, sont jugés comme des criminels par une société avide de normalité.

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

Merci de ces infos, le documentaire est passé sur la chaîne de télévision Arte, il y a quelques jours. Je vois que vous l'avez commenté depuis décembre 2012.

Écrit par : Nelly | vendredi, 22 août 2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour oui je l'avais vu à ce moment-là sur Arte et il m'avait bouleversé. Je ne savais pas par contre qu'il repassait, zut ! Merci Je comprends mieux pourquoi le titre revenait beaucoup dans les recherches par mots-clefs !

Écrit par : Greg Armatory | vendredi, 22 août 2014

Répondre à ce commentaire

bonjour,
je vous remercie beaucoup (énormément) pour votre présentation sobre et émue.
je reste complètement bouleversée par Matthieu, sa mort me fait encore pleurer si j'y pense, je ne l'accepte pas.
jee n'ai pu que saisir un maximum de photos de lui pour le garder aussi près de moi que possible et il est vraiment beau.
vous êtes la seule personne qui ne le présente pas comme "autiste", un état d'être totalement incompris et qui ne cause - à ma connaissance - pas de dégâts en général dès lors que l'échange est bien compris ; ici, Matthieu sait très bien qu'il n'est pas traité normalement, c'est ce qu'il attend. je suis sure qu'il est prêt à envisager autrement ses projets d'aménagements si seulement on s'adresse à lui normalement, gentiment. bref..
savez-vous comment on peut se procurer le film en français ?
il n'y a que sur votre page que j'ai senti, retrouvé le respect qui lui est dû, donc c'est avec un peu de consolation, de reconnaissance, que je laisse ce commentaire et que je peux vous dire merci.

Écrit par : Lou75 | mercredi, 24 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

désolée, j'ai juste fait erreur sur la terminaison de mon adresse mail. merci.

Écrit par : Lou75 | mercredi, 24 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour, merci à vous pour votre témoignage et votre soutien à Matthieu, paix à son âme.
Ce document m'a beaucoup marqué comme vous et la fin m'a terrassée.
Il est tout simplement symptomatique de notre société et de ses mécanismes qui rangent les individus dans des cases et quand elle n'y parvient pas, les détruit d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement.
Je ne sais pas comment obtenir le film, peut-être contacter Arte, ça me parait le plus simple. J'avoue ne pas avoir essayer.

Écrit par : Greg Armatory | mercredi, 24 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je suis arrivée sur votre blog en faisant une recherche sur Google pour essayer de retrouver la vidéo "Les lois de Mathieu". Merci de l'avoir publiée, même si elle n'est pas en français. Après que ce documentaire ait été diffusé sur Arte, j'ai pu le voir en replay et sous-titrée en français sur internet, et j'en ai été extrêmement bouleversée.
Je suis moi-même autiste, et je vis comme vivait Mathieu, désocialisée et sortant très peu de chez moi afin de me protéger de la violence des gens normaux. Cette violence dont ils ne sont pas toujours conscients, dans leurs attitudes, leurs comportements, leurs paroles.... cette violence que certains autistes prennent de plein fouet, et dont les gens normaux ne soupçonnent pas les conséquences.
Une amie virtuelle m'avait prévenue que je risquais d'avoir un choc terrible en voyant ce film et m'avait recommandé de ne surtout pas le regarder toute seule. A la fin, j'ai compris pourquoi. J'ai pleuré pendant plusieurs jours, et je pense que l'histoire de Mathieu m'a marquée à jamais.
Jusqu'au dernier moment, j'avais espéré qu'il ne passerait pas à l'acte. J'avais espéré que quelqu'un intervienne pour l'aider à comprendre la situation, pour lui expliquer pourquoi il ne pouvait pas faire telles et telles choses, mais aussi pour expliquer aux personnes concernées les singularités de son système cognitif et comment interagir avec lui... sa fin tragique aurait pu être évitée.
Merci pour la vidéo et pour votre présentation.

Écrit par : Helena | samedi, 24 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour, merci à vous pour votre précieux témoignage.

Bien que n'étant pas autiste, je me suis senti suffisamment proche de Mathieu pour m'identifier à lui dans une certaine mesure et souffrir de l'issue de sa destinée. On s'attache vite à lui de toutes façons.
De ce fait j'aimerais beaucoup revoir la vidéo et en même temps j'appréhende.

On voit bien que les autorités choisissent de le considérer "normalement" à seule fin de se débarrasser rapidement du problème qu'il représente pour elles.
Donc finalement n'est-ce pas d'être normal ou du moins se considérer comme tel qui encourage à se comporter d'une manière inhumaine envers les autres ?

Ce qui lui a manqué en effet ce sont des interlocuteurs dignes de ce nom. Il sait en plus où toutes ces procédures vont le mener, puisqu'il précise : "Je ne veux pas mourir !" C'est un signal d'alarme, il les prévient : "Si vous continuez à ignorer qui je suis vraiment, vous ne me laisserez pas le choix".

En vous souhaitant de rencontrer des gens compréhensifs et bienveillants, car il y en a, malgré cela.

Écrit par : Greg Armatory | samedi, 24 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire