Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 février 2012

Chronicle [Cinéma/Critiques]

 chronicle

Comment redonner de l'intérêt à deux genres de films surexploités ces dernières années à savoir les films de super-héros et les films tournés en caméra subjective ?

Et bien commençons déjà par les réunir, ce qui reste inédit et lance un bon concept de base. Oui, mais cela ne suffit pas, encore faut-il que cela reste passionnant et suffisament original pour mériter le détour.

Et bien justement, la grande force de Chronicle c'est d'avoir su équilibrer parfaitement les différents ingrédients et thèmes engendrés par ce mélange détonant.

La caméra nous permet d'être au coeur de ce trio d'ados devenus accidentellement de vraies armes vivantes et dont la vie va changer de manière irrémédiable. Le sujet est archi-rebattu et pourtant la sauce prend car l'aspect dramatique et intimiste est aussi réussi que le côté spectaculaire lié à l'éveil des pouvoirs des protagonistes avec en surbrillance le mal-être du plus jeune - véritable souffre-douleur - qui va progressivement voir en cette source de pouvoirs inattendus un moyen de régler ses comptes avec son entourage et le monde en général.

On pense à Akira évidemment d'autant que la voix vf du héros semble tout droit sorti du film d'animation.

On pense bien sûr aussi à Cloverfield avec cette montée en puissance des évènements et cette immersion jouissive dans l'action.

Il y a évidemment pire comme références, mais loin de se contenter de simplement plagier ces deux monstres du 7ème art, Chronicle parvient à ouvrir une nouvelle voie à un genre mutant, en combinant parfaitement l'émotionnel au sensationnel. Sa courte durée est peut-être le seul reproche qu'on pourrait lui faire, mais ce défaut est relatif tant le récit s'appuie sur l'essentiel.

L'on ne peut s'empêcher de se demander plus que jamais quel serait notre comportement si nous avions nous aussi de tels pouvoirs. Car chacun de nous a été blessé, trahi, déçu par le monde, par les hommes et qui peut donc prétendre pouvoir résister à la tentation de mettre ces précieux pouvoirs au service d'une vengeance aussi libératrice qu' implacable ?

 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Commentaires

Sympa le résumé. Ca me fait penser aussi à la thématique de Hollow man sur le côté dérive des super-pouvoirs. Pour ce qui est de la courte durée, je ne pense pas que ça pourra être pire que le dernier Underworld que j'ai visionné hier. Le film dure 1h15. Je n'avais encore jamais vu ça pour un film à gros budget américain. Je tâcherai de voir Chronicle le plus tôt possible car ton teaser "à toi" est ma foi très alléchant. De mon côté, j'ai vu Hugo Cabret qui m'a agréablement surpris malgré la lenteur de l'action. Un petit bémol cependant car l'histoire nous suggère une montée en puissance jusqu'à "La révélation". Hors celle-ci n'a pas lieu ou en tout cas reste très modérée. Mais dans l'ensemble, j'ai beaucoup la construction du film et l'attachement qu'on a pour les personnages.

Écrit par : Hervé | jeudi, 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire