Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 août 2011

La Planète des Singes : Les Origines

la planète des singes : les origines

C'est le gros film de l'été qu'on attendait pas et c'est certainement l'un de ceux qu'il ne faudra pas rater cette année tant il regorge de qualités.

Son utilisation à très bon escient de la technologie rodée sur Avatar (Capture de Performance) est l'une des nombreuses bonnes idées de ce long-métrage pour le moins fascinant.

Les Origines nous racontent posément et de la manière la plus crédible ce qui a amené les singes a supplanter les hommes comme en témoigne l'inoubliable film avec Charlon Heston. A ce propos, les amoureux de ce chef-d'oeuvre seront aux anges tant ce premier opus a manifestement inspiré le scénario : Les références et les clins d'oeil sont judicieusement placés et feront frissonner les cinéphiles.

Là où certains cinéastes auraient favorisé une approche purement intellectuelle ou au contraire de l'action décérébrée, Rupert Wyatt a choisi l'angle idéal, à savoir celui de l'animal autant que celui de l'émotion tout en incitant à la réflexion et en nous réservant des séquences spectaculaires à souhait (la scène d'anthologie du Golden Gate).

L'émotion, il nous la transmet donc en grande partie grâce au traitement très réussi du personnage principal. Jeune chimpanzé prodige, César va passer du statut privilégié d'animal de compagnie à celui de simple captif, puis martyr avant de se dresser comme le leader incontesté d'une future génération de primates à la volonté de fer et à l'intellect puissant. Son parcours initiatique aurait pu être celui d'un homme et c'est ce qui le rend très vite attachant et implique le spectateur de manière surprenante. Bien sûr les expressions, attitudes et regards humains transférés au singe par la magie des effets spéciaux (merci encore Andy Serkis, à quand l'Oscar ?) ne sont pas étrangers à cette identification. Mais le récit, loin d'aller dans la simplicité, s'enrichit de l'évolution de César et de ses états d'âmes. Dès lors, quand la révolte gronde, elle nous apparaît comme inévitable et même justifiée. Les thématiques et les questions soulevées par le  film sont nombreuses et c'est ce qui en fait un blockbuster intelligent et donc indispensable. Après un remake très inégal de Tim Burton, la saga retrouve une nouvelle intensité.

La Planète des Singes : Les Origines représente ce que le cinéma peut nous offrir de mieux : il respecte autant son sujet que le spectateur. Le mariage parfait du drame et du divertissement.

Pour tous publics, donc !

 

 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Écrire un commentaire