Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 janvier 2013

Science Pulp Fiction - Episode 1 [Fanfics]

Y a une paye de ça, dans une cantina, au fin fond du cul du monde.

Mais vraiment au fin fond du cul du monde...

starwars,j.j. abrams

Deux tueurs à la solde de Wallace le Hutt pénètrent dans une Cantina à l'enseigne du Titty Twister. Ils dévisagent sommairement la clientèle. Celui qui porte un casque fendu et un propulseur dorsal secoue la tête en détaillant les danseuses Twi'lek qui se contorsionnent sensuellement sur ce morceau :

Vega Fett : - C'est le genre de bar où j'me sens à l'aise.

Son partenaire, nanti d'un casque beaucoup plus inquiétant, souffle bruyamment de dépit.

Dark Winnfield : - Commence pas à t'éparpiller. On a du pain sur la planche. Les réjouissances, ce sera pour plus tard. T'as sérieusement pris l'habitude de faire les choses à l'envers et je dois avouer que ça commence sérieusement à me gonfler.

Vega Fett : - Du calme. Je fais juste le tour du proprio. Y a aucun mal à ça. En plus, t'auras l'air malin si en cas de coup dur, il s'avère que je suis le seul à avoir pris le temps de repérer la sortie de secours.

Dark Winnfield : - T'as repéré une sortie de secours ?

Vega Fett : - Non. Mais laisse-moi le temps.

Dark Winnfield : - On l'a plus. Voici notre client.

Du menton, il désigne une alcôve. Un Gungan est en grande discussion avec un droïde et un Jedï. Les tueurs profitent de la pénombre et de leur relatif isolement pour dégainer leur arme à l'abri des regards indiscrets.

Vega Fett : - Tu vois quelque chose, toi ? Parce que vu comme c'est fait là, je suis pas certain du tout de flinguer le bon type avec cette connerie sur la gueule. Tu peux me dire pourquoi on a pas juste pris des cagoules ?

Dark Winnfield : - T'es déjà étroit dans ta tête, alors question perception, ça doit pas changer grand-chose par rapport à ton quotidien. Moi, je me dis que ce casque c'est une façon d'extérioriser mon côté sombre, ma darkitude. Mais j'ai pas la prétention de penser que tu comprennes quoi que ce soit à ce que je raconte. Quant à toi, Jedï de mes deux, si tu bouges ne serait-ce que le nerf optique, je te sodomise la face avec mon laser. Amen !

Vega Fett : - Attends. J'ai pas dit que ces casques étaient inutiles. Je suis même très loin d'avoir dit ça. Je dis juste que dans l'état actuel des choses, des cagoules auraient largement suffi.

Dark Winnfield : - Dis, t'essaies de me contrarier, là ? Parce que sinon c'est rudement bien imité.

Vega Fett : - Mais, non, qu'est-ce que tu débloques ?  Ma parole, t'es parano.

Dark Winnfield : - J'irai même jusqu'à dire que t'essaies de m'humilier étant donné qu'on a un public, aussi modeste soit-il, sans vouloir vous vexer. Et tu aurais pris ce détail en considération, tu aurais réfléchi à deux fois avant de l'ouvrir pour me sortir ce genre d'ineptie.

Vega Fett est sur le point de rétorquer quelque chose, mais il se tourne brusquement vers le Jedï :

Vega Fett : - Putain d'enfoiré ! J'ai pas rêvé, tu viens d'utiliser la Force ?

Le Jedï qui chie dans son froc : - Non, jamais de la vie ! Je m'amuserais pas à faire ça à deux mercenaires de votre acabit !

Vega Fett, convaincu : - Il a utilisé la Force. On se connait depuis un certain temps, toi et moi, et je suis certain que t'aurais jamais pété un câble pour si peu si l'autre con t'avait pas...disons...donné un sérieux coup de main, si tu vois ce que je veux dire.

Dark Winnfield : - Tu me crois assez fragile mentalement pour pas résister à une ruse aussi vieille que cette galaxie ?

Vega Fett de plus en plus convaincu : - Il a bougé la main...comme ça.

Le Jedï qui chie dans son froc : - Il ment ! J'ai jamais bougé la main et si jamais je l'avais bougé c'était pas pour utiliser la force, mais juste parce que j'ai une putain de crampe à force de tenir ce putain de verre au-dessus de la table.

Dark Winnfield l'éxécute froidement.

Vega Fett : - Content que tu me crois.

Dark Winnfield : - Détrompe-toi. J'ai juste trouvé qu'il jurait un peu trop pour un Jedï.

 

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire