Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 janvier 2013

La Belle Verte [Cinéma/Critiques]

la belle verte,coline serreau,nature,écologie,humanisme,pacifisme,progrès,évolution humaine,terre

Sorti en 1996, La Belle Verte de Coline Serreau (Trois Hommes et un Couffin) abordait avec beaucoup d'originalité et d'humour la décadence de notre société.

Depuis La Crise, on savait déjà la cinéaste très douée pour remettre les pendules de l'Humanité à l'heure. Avec ce film, elle va encore plus loin dans le concept en imaginant un peuple très avancé intellectuellement confronté à nos valeurs et nos repères. Le décalage nous vaut, évidemment, des scènes de pure comédie mémorables, beaucoup de bonnes idées et de trouvailles, mais la réflexion et l'émotion ne sont jamais loin, ils nous envahissent même dès la séquence d'introduction.

Si le film n'évite pas quelques fois l'excès de bons sentiments et de cabotinage, on peut difficilement le lui reprocher vu l'intention qu'il y a derrière. Ce genre de piqûre de rappel est toujours bon, d'autant que l'oeuvre est plus que jamais d'actualité et se montre particulièrement visionnaire sur certains points. Après l'avoir visionnée, on n'a d'ailleurs qu'une seule envie : se déconnecter, nous aussi ! (d'Internet ?)

La réalisatrice/actrice Coline Serreau entourée de deux belles plantes : Claire Keim et Marion Cotillard

 

En bonus, une courte interview de Coline Serreau à l'occasion de la sortie de son documentaire en 2009 : Solutions Locales Pour un Désordre Global 

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Écrire un commentaire