Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 février 2009

Cartes à Gêne

Cartes à Gêne

 

 

Cela VALET le coup de te rencontrer

Tu m’as fait me sentir ROI

Toi mon TREFLE porte-bonheur

Toi la DAME de mon CŒUR

Qui m’a laissé sur le CARREAU

 

DIX – SEPT à quel âge d’habitude

Que l’on tombe amoureux ?

C’est comme si notre cœur

Redevenait tout NEUF ?

 

SIX ça continue

AS rythme là

Je vais DEUX voir prendre la fHUIT

Et descendre QUATRE à quatre

Les marches de l’amour

 

Mais il ne faut pas que l’on CINQuiète

Mon coeur est un cheval de TROIS

Qui ne s’ouvrira que pour toi

Je me PIQUE de le savoir



 

T’as aimé…ou pas

T’as tout lu, tout vu, tout entendu…ou pas

Peu importe, post un com et like la page pour dire que tu existes car ton avis est important pour moi, mais aussi pour le futur de ce blog, un gros merci d’avance !

Commentaires

Les jeux de mots me plaisent bien. Merci.
Dans le genre cartes, et en tant que pratiquant du Yass (jeu de cartes suisse) j'avais commis cette démarque d'El Desdichado, de Nerval, pour célébrer(!) mon manque d'attention (à goûter avec El Desdichado en parallèle):


Pas un cadeau (d'être mon partenaire)

Je suis l'incompétent vraiment déboussolé,
Le prince des gaffeurs aux cartes en folie.
Ma seule annonce est morte, et mon pique esseulé
Porte à mon associé ruine et mélancolie.

Dans la nuit de l'entame, on doit te consoler,
Toi qui voyais en moi le champion d'Italie,
Et ne reçois qu'un six de coeur très désolé,
Plutôt qu'un gros carreau qui au trèfle s'allie.

Suis-je ignare ou rétif en voyant tes yeux ronds?
Mon front est rouge encor de n'avoir mis la reine
Qui nous aurait sauvés dans la yassique arène

Et nous aurait, vainqueurs, fait braver l'Achéron,
Jouant de nos atouts comme lyre d'Orphée.
Ah ! Me subir au yass, c'est détourner l'Alphée.

Écrit par : Pierre Santschi | lundi, 18 août 2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour, merci pour votre commentaire. J'avoue ne pas connaître à la base les références que vous mentionnez. Du coup j'en ai profité pour prendre connaissance du poème original comme vous me le proposiez.
J'aime beaucoup l'exercice, le parallèle n'était pas forcément évident et vous vous en tirez très bien quant à la forme je trouve que c'est mélodieux et fluide à souhait. Bravo et merci pour ce partage !

Écrit par : Greg Armatory | mardi, 19 août 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire