Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 décembre 2012

Merlin ou le Mensonge d'un Destin [Fanfics/Kaamelott]

merlin ou le mensonge d'un destin,kaamelott,merlin,serie kaamelott,kaamelott fanfic,fanfic merlin kaamelott

 

Cachés en haut d’un promontoire, les deux fuyards observaient la troupe d'hommes en blanc à leur recherche. Lorsque celle-ci se trouva à bonne distance, ils prirent quelques secondes pour souffler. Ils s'enfoncèrent ensuite dans les profondeurs de la forêt, refuge autrement plus efficace que la forteresse de Kaamelott qu'ils venaient d'abandonner.
- Ca vous dirait pas d'appeler vos potes les loups en renforts ? Parce que si on continue à ce rythme là, je vais pas tarder à cracher mes poumons !
- Vous en avez de bonnes, vous ! Vous croyez que c'est comme ça que ça marche ? Si c'était aussi simple, les druides pousseraient comme des champignons dans toute la Bretagne. Et vous, votre dieu unique, vous pouvez pas l'invoquer pour qu'il foudroie ces tarés en robe blanche ?
- Alors déjà, pour votre gouverne, on dit pas invoquer, on dit prier. Ensuite, je vous rappelle que les voies de Notre Seigneur sont impénétrables.

Le soir venu, Merlin et le Père Blaise établirent leur campement dans une petite clairière isolée. De crainte de se faire repérer, ils décidèrent de ne pas allumer de feu.
Le Père Blaise se frictionna vigoureusement :
- Et dire que je trouvais déjà qu’il faisait pas chaud dans ma chapelle ! Là, je sens même plus le bout  de mes pieds !
Se tournant vers Merlin :
- Et vous, ça vous gêne pas ce froid ?
Merlin ne se donna pas la peine de répondre, trop occupé à dévorer un saumon fraîchement pêché.
Le Père Blaise le fixa avec un écoeurement non feint :
- Mais comment vous faites pour bouffer un poisson qu’est même pas cuit !
Le druide cessa instantanément sa mastication et s’adressa au prêtre, la bouche encore débordante de chair :
- Franchement votre priorité, c’est quoi ? Mon régime alimentaire ou sauver la Bretagne ? Parce que je vous rappelle quand même qu’il faudrait penser à retrouver les autres pour savoir quoi faire !
- Moi je veux bien, mais on cherche qui et où ?
Merlin prit quelques secondes pour y réfléchir avant de déclarer :
- Je pensais partir en Carmélide pour chercher de l’aide auprès de Léodagan. De votre côté, vous pourriez porter secours aux villageois. C’est le moment ou jamais de vous occuper de vos ouailles.
A ces mots, une étincelle illumina le regard du Père Blaise :
- OUI, je serai le berger de la Providence menant son troupeau de fidèles. Je les guiderai jusqu’à leur trouver de plus verts pâturages et Dieu dans sa grande mansuétude pourvoira à tous nos besoins.
- Voiiiilà. Et quand vous y serez, pensez à lui commander du poisson cuit !
L’homme de foi ne se donna même pas la peine de répondre, trop occupé à s’imaginer en sauveur du petit peuple.

Le Père Blaise ouvrit les yeux, réveillé par le froid ambiant et une envie aussi soudaine que pressante. Il se leva, se dirigea vers un fourré sur lequel il commença à satisfaire un besoin naturel. A quelque distance de là, une lueur attira soudain son regard. Plissant les yeux pour mieux distinguer son origine, le prêtre constata avec stupeur qu’elle émanait de Merlin en personne. Les mains de l’enchanteur étaient auréolées d’azur et lui-même psalmodiait une incantation dans une langue inconnue. Avant que le témoin fortuit de la scène n’ait eu le temps de l’interpeller, le corps du magicien s’évapora dans un léger nuage de brume. Merlin n’était plus là !
Pantois, le Père Blaise tomba à la renverse et s’évanouit avant même d’avoir touché le sol.

 

La suite dans l'Episode 1 : La Faute de Merlin

 

 

Ce blog c'est pas juste un passe-temps
j'y bosse dur tous les jours
Je ne te demande pas d'argent
mais juste en retour
un petit commentaire
Ce sera mon salaire
C'est plus précieux que ça en a l'air

Commentaires

c vraiment trop genial de continuer la serie comme sa g trop hate de lire la suite felicitation !!!!!

Écrit par : Alex | dimanche, 16 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je vous félicite pour les dialogues, très adaptés aux personnages : on s'imagine assez facilement messieurs Lombard et Chambon prononçant ces répliques :)

Écrit par : Kyrio | dimanche, 16 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

ma série culte, .... un plaisir! bravo

Écrit par : grimoult | dimanche, 16 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Petit commentaire alors... parce que j'ai envie de voir encore plein d'autres publications sur votre blog!

Écrit par : Natila | dimanche, 16 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Votre engouement pour la série fait plaisir à lire. Cela restera pour nous une des motivations principales pour continuer à vous fournir un contenu de qualité. Mais ce n'est là que le prologue, le meilleur reste à venir, croyez-moi ! A très bientôt pour la suite de cette nouvelle aventure !

Amicalement,
Hervé

Écrit par : Hervé | lundi, 17 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est très prometteur ! hâte de lire la suite !

Écrit par : Sim | lundi, 17 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Merci à tous pour vos retours on espère que la suite vous plaira autant et même plus. A bientôt pour connaître la vérité vraie sur Merlin !

Écrit par : Greg Armatory | lundi, 17 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'étais impatiente d'être au 15 décembre pour lire cette fanfiction au titre prometteur.
Pour le moment j'avoue ne pas être déçue, loin s'en faut.
Le style "nouvelle" est bien maîtrisé et ne dénature pas l'esprit 'Kaamelott'. Il est d'ailleurs beaucoup plus adapté que le style théâtrale dès que l'on veut raconter une histoire et non simplement retranscrire une scénette.
En tout cas, cela commence fort avec cette scène et quelle surprise de constater qu'avec la voûte céleste pour toit, Merlin n'est pas le manche que l'on croyait tous.
J'attends la suite impatiemment.

Au plaisir

Écrit par : Flammeche | jeudi, 20 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Salut merci pour ce très encourageant message. Ce n'est qu'un bref avant-goût donc tu devrais beaucoup apprécier la suite ! A bientôt !

Écrit par : Greg Armatory | jeudi, 20 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire